×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coronavirus - Plan de continuité d’activité: Ces entreprises qui restent fidèles au poste

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5724 Le 23/03/2020 | Partager
Télécoms, énergie, traitement des déchets…
La CGEM dévoile son PCA

Le Maroc vit désormais au ralenti, en mode confiné. Le ministère de l’Intérieur a déclaré l’état d’urgence sanitaire et restreint la circulation des personnes dans tout le pays à partir du vendredi dernier à 18h00. La mesure exceptionnelle est en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

C’est dans ce contexte précis que la Confédération générale des entreprises (CGEM) vient de mettre en place son dispositif PCA en faveur des entreprises membres. Parmi les objectifs de ce dispositif, l’accompagnement des entreprises pour assurer la continuité des services et activités importantes, la maîtrise des risques, un climat rassurant pour les collaborateurs, clients et fournisseurs. Enfin, la préparation de la reprise d’activité dans les meilleurs délais et conditions.

Le secteur de l’énergie a aussi déployé ses plans de continuité. Lydec, gestionnaire délégué de la distribution d’eau et d’électricité, la collecte des eaux usées et pluviales à Casablanca a pour sa part déclenché le 15 mars dernier son PCA, afin d’équilibrer la production au regard de la consommation en temps réel et de gérer les opérations de maintenance.

L’opérateur a mis en œuvre des dispositions de télétravail à titre exceptionnel pour les collaborateurs dont l’activité le permet. Une astreinte adaptée pour les équipes d’exploitation des réseaux et des ouvrages a été aménagée pour assurer la continuité des activités 24h/24 et 7j/7.

Chez Derichebourg, entreprise de gestion et collecte de déchets, le personnel affecté aux tâches administratives s’est mis au télétravail. L’opérateur de collecte des déchets procède aux opérations de lavage des places, bacs et alentours ou encore les endroits où il y a un fort passage de populations comme les souks et mosquées.

«En plus d’être fongicide et bactéricide, nous avons rajouté un produit qui a un pouvoir virucide», précise Youssef Ahizoune, directeur général de Derichebourg. Les tournées ont été adaptées, les camions-bennes sont lavés après chaque tournée. L’entreprise organise également des tournées de collecte fonctionnant en permanence.

«Nous doublons les fréquences de passage pour la collecte d’ordures ménagères. Normalement, nos équipes passent le soir, à partir de 22 heures. Maintenant, elles passent également le jour. Cela se fera au besoin», explique Youssef Ahizoune.

Depuis le 16 mars, les collaborateurs Inwi opèrent en mode télétravail. L’opérateur a adopté des règles de précautions strictes. «Nos équipes réseau sont mobilisées pour gérer l’activité télécom et son évolution. Les équipes de supervision veillent au fonctionnement optimal des réseaux fixe et mobile et nos équipes techniques sont organisées par roulement», explique le management d’Inwi. L’enjeu est d’assurer la continuité et la qualité du service fixe, mobile, ainsi que ses plates-formes Cloud, qui ont été dimensionnés pour répondre à la forte sollicitation générée par cette configuration inédite.

Cellule de crise…

Selon Socotec, groupe spécialisé dans le conseil en maîtrise des risques et en amélioration des performances, il appartient aux entreprises de mettre en place une organisation ad hoc permettant de protéger les personnes et de réduire les conséquences économiques.
A cet effet, la mise en place d’une cellule de crise dont la première mission est d’élaborer un Plan de continuité des activités (PCA) est hautement recommandée.
L’activation du PCA a pour objectif de maintenir l’activité au niveau le plus élevé possible, tout en protégeant les personnes exposées (collaborateurs, clients et partenaires). L’enjeu est de réduire les conséquences économiques et d’atténuer l’impact pour les entreprises.

Modeste KOUAME

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc