×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Dakhla, future grande plateforme de l’aquaculture

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5666 Le 31/12/2019 | Partager
Ella draine la majorité des projets dédiés au secteur pour un investissement global de 800 millions de DH
878 unités de production recensées par le plan d’aménagement aquacole de la région
11 fermes d’élevage en activité actuellement et 66 en cours d’installation
levier-dintegration-066.jpg

Sur les 214 projets sélectionnés, 100 sont portés par des jeunes entrepreneurs de la région de Dakhla. Ce qui fait de ce programme un véritable levier d’intégration et de développement local

Tous les ingrédients sont réunis pour permettre à la région de Dakhla de se positionner comme le premier pôle du pays dans le secteur de l’aquaculture maritime. Elle est déjà considérée comme l’un des principaux sites aquacoles au niveau national en termes de volume que de diversité des produits. Cela revient à ses atouts et ses potentialités naturelles, ce qui lui a permis de devenir la destination des investisseurs aquacoles.

A ce titre, il convient de rappeler que sur 256 projets sélectionnés par l’Anda, 214 seront réalisés au niveau de cette région avec un objectif d’atteindre une production de 78.000 tonnes par an. 100 projets seront portés par 507 jeunes entrepreneurs de la région qui sont organisés en une centaine de groupements de 5 personnes porteurs de 75 projets de coquillage et 25 projets d’algues. Ils seront accompagnés par le département de tutelle à travers un programme d’appui financier doté d’un budget de 57 millions de DH.

A cela s’ajoute une enveloppe de 42 millions de DH pour le renforcement de l’infrastructure de déchargement des produits aquicoles. Selon l’échéancier prévisionnel de réalisation des 214 projets, l’année 2020 va connaître l’installation de 22 projets de fermes d’élevage et 68 unités pendant l’année suivante. La réalisation de la totalité de ces projets est prévue d’ici fin 2024 et va s’opérer conformément au plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla. Rappelons que ce dernier constitue l’un des projets phares de développement des régions du Sud. Il a pu identifier les espaces aquacoles répartis en trois sous-secteurs. 

Ainsi, au niveau de la baie de Dakhla, sont prévues 520 unités de production dont 414 unités pour la conchyliculture sur une superficie de 1.218 ha. Le reste sera dédié à l’algoculture sur 212 ha. Dans la zone intermédiaire entre la baie de Dakhla et celle de Cintra, une centaine d’unités de production ont été recensées sur une superficie totale de 2.300 ha.

Plus de la moitié des unités (60) seront destinées à la conchyliculture, alors que le reste à l’algoculture. Pour le dernier sous-secteur, à savoir la baie de Cintra, le plan d’aménagement prévoit 243 unités de production sur une superficie totale de 2.826 ha. Le grand lot, soit 169 unités, sera consacré à la conchyliculture, alors que le reste sera réparti entre l’algoculture (54 unités) et la pisciculture.

En attendant la réalisation de ces unités, il faut signaler que la région de Dakhla compte actuellement au total 11 fermes en activité dont une dédiée à la formation notamment au profit des jeunes entrepreneurs. Alors que 66 projets de fermes sont en cours de démarrage courant 2019-2020, selon l’Anda.

N.E.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc