×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Technologie: L’EST Oujda parmi les meilleurs certificateurs

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5656 Le 17/12/2019 | Partager
L’école se classe 6e au top 10 du Gateway Technical College du Wisconsin
Bientôt des modules et toute une filière enseignés en anglais
Les employeurs participent à la conception des cursus
soft-skills-056.jpg

Le programme dispensé conjugue formations techniques et compétences transversales, acquises via diverses activités (entrepreneuriat, Biz-Squad, langues…)

L’Ecole supérieure de technologie (EST) d’Oujda vient d’être désignée parmi les lauréats du Global leadership awards, et classée parmi les 10 meilleurs certificateurs par Gateway Technical College du Wisconsin aux Etats-Unis. L’école est arrivée sixième (362 certifications accordées) parmi dix écoles et centres américains spécialisés dans l’octroi de certifications technologiques, destinées à améliorer l’employabilité des étudiants.

Cette reconnaissance internationale intervient à un moment où l’école marque un nouveau tournant, en programmant plusieurs modules d’enseignement en anglais. Et dès la prochaine rentrée universitaire, toute la filière de la mécatronique industrielle sera enseignée dans cette langue.

En matière d’offre pédagogique, l’EST/O assure des formations en DUT dans 15 filières et 7 licences professionnelles pour 2.350 étudiants, dont 1.060 nouvellement inscrits. S’y ajoutent trois cursus lancés au cours de cette rentrée universitaire, et qui sont en relation avec l’industrie 4.0: développement d’applications informatiques, génie informatique embarqué et e-commerce.

L’école abrite 50% des licences professionnelles de l’Université Mohammed premier d’Oujda. Les filières proposées sont en adéquation avec les besoins des secteurs clés de la région et du pays (énergies renouvelables, technologie automobile, génie civil, mécatronique, finance, logistique & transport...).

Ces cursus ont été conçus en étroite collaboration avec le milieu socio-économique, pour une meilleure adéquation entre les profils des lauréats et les besoins des employeurs. «C’est l’approche qui a prévalu avec les unités industrielles de la région, comme celles de Sonasid, Holcim, Auto Hall et même avec l’américain Gateway Technical college», précise Yacine Zaghloul, directeur de l’établissement.

Les cursus sont réajustés en continu afin de suivre les mutations du marché du travail. Douze certifications dans les différentes filières technologiques ont ainsi été initiées. En l’occurrence, le diagnostic automobile, CISCO, prototypage rapide de développement des cartes électroniques, ou encore sur des produits d’opérateurs industriels internationaux.

Dans la région Mena, seule l’EST Oujda est en mesure de délivrer certaines certifications américaines (NC3), reconnues par les établissements publics et privés américains. Ces certificats sont sollicités à la fois par des industriels et formateurs marocains et étrangers.

Pour diversifier ses ressources financières, et apporter des réponses adaptées aux besoins des opérateurs, publics et privés, l’école propose des formations continues, diplômantes et qualifiantes (diplôme universitaire et attestation de requalification). Quatre sont dispensées depuis 2015. Par ailleurs, des formations à la carte ont été façonnées pour des entreprises afin d’aiguiser les compétences de leurs cadres dans des domaines spécifiques.

Les étudiants organisés en «Biz-Squad»

À côté des savoir-faire scientifiques et techniques, un programme annuel de développement des compétences transversales a été mis en place en faveur des étudiants. Ce programme a pour objectif le développement des compétences psycho-sociales et relationnelles nécessaires à l’exercice de leur futur métier. Idem pour le Biz-Squad, créé dans le cadre du partenariat entre l’école et Gateway Technical College (GTC). Ce concept a permis la création d’une équipe dont l’objectif principal est de faire travailler, sur un projet commun ou personnel, des étudiants issus de toutes les filières au sein de l’école, en collaboration avec des étudiants américains. Ce projet multidisciplinaire a pour ambition de créer un lien entre l’école et le monde socio-économique. «Il constitue une interface pour tous ceux qui souhaitent bénéficier d’un soutien en vue de développer une activité déterminée, étudiant ou jeune entrepreneur», expliquent les responsables de l’école. Le démarrage de ce Biz-Squad s’est matérialisé par la création de l’Espace Entreprise à l’EST Oujda.

Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc