×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Culture

    Omar Barrada, de l’énergie à la matière

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5654 Le 13/12/2019 | Partager
    Une première exposition de l’artiste, entre sculpture et peinture
    Des œuvres d’une abstraction puissante, presque magnétique
    omar-barrada-054.jpg

    Un rapport à la matière quasi industriel que Omar Barrada forge dans une fusion entre sculpture et peinture. On devine le geste laborieux, presque violent, instinctif, aussi puissant que les forces de la nature (Ph. Omar Barrada)

    Dompter la matière tout en se laissant guider et surprendre par elle. C’est le défi que s’est lancé l’artiste peintre Omar Barrada, dans son premier solo show à Casablanca. Une exposition retraçant une série d’œuvres sobrement intitulée «Intuition», où métal, bois, cuir, résine, cristaux et autres matériaux s’imposent à travers leurs contraintes. Des matières que l’artiste emprunte à d’autres disciplines, exercées auparavant, tels que la mode et le design.

    Un rapport à la matière quasi industriel que Omar Barrada forge dans une fusion entre sculpture et peinture. On devine le geste laborieux, presque violent, instinctif, aussi puissant que les forces de la nature. Tout commence par le ciselage d’un lit d’aluminium aux contours et formes primaires, «le reste est une aventure pleine de surprise» précise l’artiste.

    «J’explore et je puise au fond de moi-même, afin de raconter une histoire: celle des origines de la vie, celle des êtres vivants dans toutes leurs formes. Mon intuition, mon instinct même, sont ce qui me permet d’effectuer ce voyage et de retranscrire ce qui définit l’existant: sa structure intrinsèque, des mouvements incessants, des flux, des expansions et des contractions, l’énergie, la lumière, les couleurs et les formes, l’infini dans son immensité comme dans sa petitesse; des émotions…».

    omar-barrada-oevres-054.jpg

    Des œuvres d’une abstraction puissante, presque magnétique, issues de la confrontation entre l’énergie créative de l’artiste et la matière (Ph. Omar Barrada)

    Flux, superpositions, fusions, additions… les formes se font de plus en plus complexes au gré des expériences, guidées par l’inspiration. Résultat des œuvres d’une abstraction puissante, presque magnétique, issue de la confrontation entre l’énergie créative de l’artiste et la matière.

    «Le mot intuition résume assez bien, à mon avis, la nature de cette immixtion dans le processus qui a mené à la réalisation de celles-ci» précise Barrada. Artiste autodidacte, Omar Barrada avoue avoir toujours eu une fibre artistique très prononcée.

    Une fibre qui a dû rester en marge, ne s’exprimant qu’à l’occasion de certaines occasions mineures. Ayant suivi un parcours académique classique qui a abouti en école de commerce, Barrada n’aura jamais été réellement comblé par ses premières expériences professionnelles. 

    Un premier virage a été pris au cours de multiples collaborations professionnelles avec différents artistes et des designers dans des domaines variés, notamment dans une entreprise de maroquinerie orientée vers l’export pour le compte de grands noms de la mode, mais aussi dans la joaillerie et la décoration.

    Renouant avec la fibre artistique, l’artiste ressent le besoin d’exprimer plus librement sa créativité. Il entreprend alors de travailler sur cette première collection, qui est un miroir de ce qui le fait intrinsèquement vibrer.

    A.Bo.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc