×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5647 Le 04/12/2019 | Partager

    ■ Un élu américain plaide coupable de malversations
    Poursuivi pour avoir détourné 250.000 dollars de ses fonds électoraux afin de s'offrir des vacances, des soins dentaires et même un billet d'avion pour son lapin, un élu républicain de Californie criait à la «chasse aux sorcières» depuis des mois: Duncan Hunter a fini par annoncer lundi qu'il allait plaider «coupable». M. Hunter, 43 ans cette semaine, est l'un des premiers élus républicains du Congrès des Etats-Unis à avoir soutenu Donald Trump dans sa course à la Maison Blanche. Il a été officiellement inculpé avec son épouse Margaret en août 2018 pour des détournements de fonds de campagne qui ont servi à régler de nombreuses dépenses personnelles entre 2009 et 2016: vacances familiales à Hawaï et en Italie, parties de golf, soins dentaires, places de théâtre, etc. Les Hunter auraient maquillé ces dépenses dans leurs déclarations auprès des autorités électorales sous de faux motifs: «voyages de campagne», «dîner avec des bénévoles/contributeurs» ou encore «cartes cadeaux».

    ■ Des statues religieuses fabriquées à partir de drogue de synthèse
    Deux statues religieuses fabriquées à partir de méthamphétamines, drogue de synthèse extrêmement addictive, ont été découvertes par des agents de sécurité près de l'aéroport de Mexico, a indiqué lundi le bureau du Procureur général du Mexique. Les statues, pesant 31 et 18 kilos, ont été retrouvées emballées dans deux caisses en bois, grâce au flair d'un chien entraîné à la détection de stupéfiants, selon un communiqué de ce bureau. Les deux statues ont été fabriquées avec «une substance aux caractéristiques proches de la méthamphétamine», a ajouté ce texte, sans plus de détail.

    ■ 158 sangliers tués en une seule battue!

    cari-insolite-047.jpg

    Des chasseurs ont tué en une journée, mercredi, 158 sangliers dans le nord-est de la France, une battue qualifiée de «carnage» par un des participants, mais effectuée «dans les règles» selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. Quatre-vingt deux chasseurs ont pris part à cette battue en forêt de la Croix-aux-Bois, dans le sud des Ardennes, sur 62 hectares. Dans les colonnes du quotidien l'Ardennais, un participant s'est dit «écoeuré» et a décrit un véritable «carnage». «Il ne s'agit pas d'un fait de chasse normal», a concédé pour sa part René Debrosse, qui a dirigé la battue de mercredi, tout en soulignant que la battue s'était déroulée dans les règles. «On a les bracelets, on a bagué les bêtes», a-t-il déclaré au quotidien.  «Il n'y a pas de problème pour nous», a estimé de son côté l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, soulignant que les chasseurs disposaient de 300 bagues et n'avaient pas atteint leur quota de bêtes abattues.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc