×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Carnets De Voyage

    Prague: la cité bohème dans tout son éclat

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5625 Le 30/10/2019 | Partager
    Une destination touristique de plus en plus prisée
    Une ville musée chargée d’histoire
    Une leçon magistrale d’architecture
    prague-maison-municipale-025.jpg

    Chef d’œuvre de l’art nouveau, la maison municipale est l’un des centres bouillonnants de la vie culturelle et sociale de Prague. Elle jouxte la Tour poudrière datant du XIVe siècle et qui délimite le début de la vieille ville (Ph. ABO)

    Visiter Prague c’est comme entrer de plain-pied dans un musée à ciel ouvert. L’une des plus belles villes du monde, dont le centre historique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992, est un concentré d’histoire, d’architecture, de peinture, de musique et de littérature.

    Tour à tour capitale du  Royaume de Bohème, ville phare du Saint-Empire romain germanique, province de l’empire avant d’être celle de la Tchécoslovaquie puis, enfin, de la République Tchèque (séparée de  la Slovaquie en 1993), la cité aux cent clochers est une addition de villages, devenus au fil des siècles autant de quartiers, dont chacun dégage une ambiance particulière et un charme unique. 

    Devenue ville cosmopolite, Prague continue de baigner dans la culture et l’art grâce à des artistes,  architectes, compositeurs, écrivains et autre philosophes. Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig  van Beethoven, Antonin Dvorak, Frantz Kafka, Alfons Mucha, Milan Kundera,  Josef Gocar … la liste des personnalités éminentes qui ont marqué de leur empreinte la cité est longue. 

    La ville compte pas moins de 30 musées nationaux et une centaine d’autres institutions muséales, sans oublier les galeries et autres lieux d’exposition, une douzaine de théâtre et quelque 30 salles de concert, en plus des églises, dont un certain nombre proposent des concerts d’orgue et de musiques religieuses. 

    Mozart, Beethoven, Dvorak, Kafka, Mucha, Kundera…

    De par son emplacement sur les deux rives de la Vltava, la vieille ville de Prague, ponctuée de palais, de tours et de différents édifices religieux, est un rare exemple d’un urbanisme médiéval, préservé de tout renouvellement urbain ou de toute

    prague-025.jpg

    Un grand nombre d’artistes, architectes, sculpteurs, peintres, mosaïstes, stucateurs, ébénistes, verriers ont participé à la décoration de l’édifice. Résultat: une œuvre grandiose avec profusion de couleurs et de matériaux (Ph. ABO)

    démolition massive.

    Des façades gothiques (XIVe et XVe siècles) aux devantures baroques de la première moitié du XVIIIe siècle ou du style Rococo  la même période, se succèdent une multitude de contours allant de l’art nouveau à l’art déco  et tout les courants modernistes naissant à partir de 1900.  Afin de profiter au mieux de ses atouts, Prague se découvre à pied, une grande partie de la vieille ville étant piétonne. 

    Elle est riche de monuments exceptionnels qui témoignent de toutes les périodes de son histoire. La visite peut commencer par le fameux Château de Prague, monument emblématique et incontournable, il est encore aujourd’hui le siège  et la résidence officielle du président de la République tchèque.

    Fondé vers 880, le complexe du château, qui s’étend sur 7 hectares est le plus grand au monde. Il compte plusieurs palais, des édifices religieux tels que la cathédrale Saint-Guy, siège de l’archevêché de Prague, abritant de très nombreux trésors artistiques et religieux, et la basilique Saint-Georges, nécropole de plusieurs souverains. 

    Témoin de l’histoire du pays, la place de la Vieille-Ville recèle de nombreux trésors, que ce soit l’église Notre-Dame de Týn, l’Hôtel de Ville et son horloge astronomique ou encore les maisons de style baroque et gothique qui la bordent. L'horloge astronomique vaut à elle seule le détour datant de 1410.

    Une ville qui se découvre à pied

    Elle fait partie des plus vieux instruments de ce type en Europe et constitue un témoin exceptionnel des techniques médiévales, ainsi qu’une œuvre d’art unique qui concentre à elle seule plusieurs grandes étapes de l’histoire des arts, du Moyen-Âge au XXe siècle.

    Le principal atout de l’horloge est le défilé des douze apôtres apparaissant aux fenêtres situées au-dessus de l’Horloge toutes les heures devant un parterre de touristes qui attendent la performance avec impatience.  Incontournable également, la Maison municipale, construite entre 1905 et 1912. 

    L’«Obecní dům», de son nom tchèque,  est considéré comme un exemple d’architecture «art nouveau» ou de son équivalent viennois  «l’architecture Sécession». Un grand nombre d’artistes, architectes, sculpteurs, peintres, mosaïstes, stucateurs, ébénistes, verriers ont participé à la décoration de l’édifice.

    Résultat: une œuvre grandiose avec profusion de couleurs et de matériaux, considérée aujourd’hui comme le centre bouillonnant de la vie culturelle et sociale de la ville. Plusieurs brasseries et cafés sont installés dans le bâtiment ainsi qu’une des plus belles salles de concert d’Europe. 

    D’autres sites, particulièrement importants,  sont à visiter tels que la place Hradcany en face du château, le palais Wallenstein sur la rive gauche de la rivière, la rotonde romane Sainte-Croix, la synagogue gothique)… Ou tout simplement se balader dans les ruelles sinueuses du quartier juif (Josefov), sur le pont Charles, splendide ouvrage gothique, de  profiter des boutiques et des croisières sur la Vltava sans oublier les petites pauses dans les splendides cafés de la ville.

    Amine BOUSHABA

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc