×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Meknès accueille le 4e salon international du bois

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5600 Le 25/09/2019 | Partager
    Une vitrine pour 160 artisans du 27 septembre au 6 octobre
    Découvrir l’artisanat du Sénégal, Luxembourg et Belgique…
    meknes-salon-international-du-bois-00.jpg

    L’objectif de ce salon est de créer des opportunités en faveur des centaines d’artisans, de coopératives, d’associations ou encore de PME spécialisées dans la filière bois, pour que l’art traditionnel perdure (Ph YSA)

    Et de 4 pour le Salon international du bois. Prévue du 27 septembre au 6 octobre à la place Sahrij Souani, à Meknès, la nouvelle édition se tiendra sous le thème «valorisation de l’artisanat du bois et la préservation de ses arts traditionnels».

    «Nous organisons cette manifestation en partenariat avec le ministère du Tourisme, le Secrétariat d’Etat chargé de l’artisanat, le Conseil régional de Fès-Meknès, la Commune, le Conseil préfectoral et la Commune El Méchouar de Meknès», souligne Abdelmalek Bouteyine, président de la Chambre régionale d’artisanat.

    Pour lui, l’essentiel est de mettre en avant le travail ancestral du bois. En ce sens, le salon s’étendra sur une superficie de 6.600 m2 et accueillera 160 exposants du Maroc et d’ailleurs. Ces artisans représentent des coopératives, des associations et des entreprises spécialisées dans la commercialisation des équipements techniques dédiés à la transformation du bois. Ils sont conviés à des journées de démonstration, des ateliers professionnels d’échanges ainsi que des sessions de formation.

    «Les artisans marocains ne sont pas encore initiés aux outillages modernes utilisés pour les armoires et autres. Certes, ils travaillent le bois d’une manière excellente, mais il leur manque la finesse que leur procure l’intégration des nouveaux matériaux et produits dans l’artisanat. D’où la tenue d’ateliers professionnels sur l’art de la menuiserie», explique le président de la Chambre d’artisanat.

    Les visiteurs pourront ainsi découvrir plusieurs espaces dédiés aux antiquités et des articles menacés de disparition, des produits des lauréats des centres de formation de l’artisanat et de la fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, un espace commercial pour les artisans et un autre pour le design. La nouvelle édition se distingue également par l’organisation de la journée du Sénégal, pays hôte en 2019.

    Outre les artisans sénégalais, le Salon connaîtra la participation des professionnels venant de Belgique et du Luxembourg. «Nous voulons promouvoir la dynamique de l’artisanat du bois et établir des partenariats entre les différents acteurs de la filière bois», affirme Bouteyine.

    A ce titre, la Chambre qu’il préside mène un chantier remarquable dans le domaine de la promotion et de la commercialisation. Ses foires et salons connaissent un véritable engouement. «Le chiffre d’affaires enregistré lors du salon du bois de 2018 s’élève à plus de 11 millions de DH», rappelle Bouteyine.

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc