×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Casablanca/Propreté: La bombe à retardement des agents communaux

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5571 Le 07/08/2019 | Partager
    Plus d’un millier d’éboueurs devront réintégrer la commune
    Les nouveaux contrats avec Averda et Derichebourg les excluent
    Le détail du dispositif spécial de la collecte pour l’Aïd Al Adha
    casa_proprete_071.jpg

    La collecte des ordures à Casablanca passe de 3.000 à 4.000 tonnes/jour en moyenne à 14.000 tonnes en une journée!

    Le pire évité de justesse. Les éboueurs n’observeront finalement pas leur grève à la veille de l’aïd Al Adha. Leur syndicat (UMT) vient d’annuler le débrayage prévu jeudi et vendredi prochain (8 et 9 août), après virement des salaires lundi 5 août par les délégataires de la propreté (Averda et Derichebourg). Mais il ne s’agit là que d’une solution provisoire à un problème chronique, celui des agents communaux.

    Ce retard de paiements des salaires à quelques jours de l’aïd n’est que la partie visible de l’iceberg. Le statut des agents communaux (1.071 éboueurs) est en fait une véritable bombe à retardement qui explosera tôt ou tard à la figure des décideurs de la ville. Mais visiblement les élus veulent reporter ce dossier après l’aïd qui enregistre une augmentation exponentielle de la quantité d’ordures  (22.000 tonnes en 2 jours contre 4.000 tonnes/jour en temps normal).

    Le syndicat des éboueurs a donc choisi le bon timing pour ressortir le dossier des agents relevant de la commune. Il réclame notamment plus de visibilité sur le sort des 1.071 agents communaux qui travaillent dans le secteur. «Ces derniers ont plusieurs acquis qu’il faut préserver», indique Chouaïb El Hirech, secrétaire régional du syndicat national des collectivités territoriales et de la gestion déléguée à Casablanca (UMT).

    Les éboueurs relevant de la CUC perçoivent en effet une prime de 1.600 DH (versée par les délégataires) en sus de leur salaire en tant qu’agents communaux. Or, les nouveaux contrats avec Averda et Derichebourg n’incluent pas ces agents, dont le statut reste flou.

    «On ne peut pas amputer les salaires d’un millier d’agents d’un montant aussi conséquent», poursuit El Hirech. S’ils réintègrent la commune, ces agents devront faire le deuil d’une partie de leur revenu, alors que beaucoup ont des engagements, des crédits à honorer…

    Pour rappel, un comité tripartite composé des syndicats et des représentants de l’Intérieur et de la commune planche depuis juillet dernier sur le dossier revendicatif des éboueurs. Mais visiblement pas d’avancée à l’horizon, car les 2 délégataires rechignent à virer les salaires des employés à la fin du mois.

    En attendant le règlement de ce dossier, la commune urbaine de Casablanca a mis en place un dispositif spécial Aïd Al Adha. Outre les moyens des 2 délégataires, un renfort humain et matériel est mis en place. Au total: plus de 450 matériels de location  (semi-remorques, bennes, citernes, chargeuses…) et 642 ouvriers intérimaires. Une équipe d’astreinte de la nouvelle SDL Casa-Baia (ou Casa-Environnement) assurera la permanence durant les 3 jours de l’aïd.

    Auparavant, une campagne de sensibilisation est menée jusqu’au 12 août via des panneaux d’affichage, la radio, internet ainsi que la presse écrite. De même, 120 tonnes de sacs en plastique seront distribués avec un guide éco-gestes. Les équipes de désinfection (Dash), nouvellement mises en place, seront également appelées en renfort durant les 3 jours de fête.

    Chiffres-clés

    casa-proprete-071.jpg
    • Collecte de l’aïd Al Adha: 14.000 tonnes/jour
    • Renfort matériel: 450 équipements de location  
    • Renfort humain: 642 ouvriers en plus des 2.400 agents opérationnels
    • 120 tonnes de sacs en plastique distribués
    • 8 points de transfert pour les 8 lots répartis entre Averda et Derichebourg

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc