×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Aéroports: Les ouvertures de lignes boostent les indicateurs

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5563 Le 24/07/2019 | Partager
    Plus de 11,6 millions de passagers accueillis à fin juin
    Trafic aérien record au premier semestre
    record_frequentation_063.jpg

     Les plateformes aéroportuaires du Maroc enregistrent, sur le semestre, les  trafics passagers les plus importants des trois dernières années, sous l’effet de la création de nouvelles lignes et l’augmentation des fréquences

    Plus de 11,6 millions de voyageurs accueillis au premier semestre dans les  aéroports du Maroc! Autant dire que le trafic aérien enregistre un nombre de passagers historique à fin juin. Ils réalisent un taux de croissance de 11,42% par rapport au premier semestre 2018.

    Cette dynamique concerne également le seul mois de juin, où les aéroports du Royaume signent un nouveau record de 2.093.323 passagers. Un pic record de 26,54%, soit plus de 439.000 passagers additionnels par rapport à la même période l’année écoulée.

    «C’est un taux de croissance jamais atteint!», souligne l’Office national des aéroports (ONDA). Cette hausse s’explique principalement par la bonne performance enregistrée sur la majorité des marchés (domestiques comme internationaux), sous l’effet de la création de nouvelles lignes, notamment celles de Turkish Airlines liant Marrakech à Istanbul, de Qatar Airways liant Rabat à Doha et Saudia Airlines liant Marrakech à Jeddah.

    Mais aussi la forte croissance du trafic domestique sous l’effet des partenariats conclus entre Royal Air Maroc (RAM), Air Arabia et les régions. Pour rappel, la RAM a ouvert, le 11 juin dernier, une nouvelle base aérienne à Laâyoune, rapprochant ainsi la ville des principales destinations internationales. Les enjeux sont multiples: économiques, commerciaux, touristiques et surtout sociaux avec le désenclavement des territoires, qui rentre dans la politique de régionalisation avancée.

    Le réseau domestique de Royal Air Maroc s’est ainsi renforcé, passant à 28 destinations dont 11 reliant directement des villes intérieures sans passer par le hub de Casablanca. L’évolution du trafic s’explique également par l’augmentation des fréquences des routes déjà existantes.

    En juin, le top 3 des routes aériennes domestiques comprenait les lignes Casablanca/Agadir (43.534 passagers), Casablanca/Marrakech (36.696 voyageurs) et Casablanca/Dakhla (25.387 passagers). Avec 244.406 passagers transportés en juin, le trafic domestique a affiché une forte hausse de l’ordre de 52,97% par rapport à la même période de l’année 2018. Par ailleurs, la compagnie nationale relie plus de 18 villes marocaines au réseau international de RAM à travers son hub de Casablanca, soit plus de 80 destinations dans le monde.

    A l’international, le marché de l’Amérique du Nord est en tête des progressions du mois, avec une croissance de 36,92% sous l’effet de la création de nouvelles liaisons avec les Etats-Unis. De même, les marchés de l’Europe, des Moyen et Extrême-Orient et de l’Afrique ont enregistré de fortes hausses, respectivement de l’ordre de 24,72%, 17,63% et 16,6%.

    Ce mois de juin a également été marqué par la forte croissance au niveau du trafic aérien avec les pays du Maghreb avec un taux d’évolution de 28,63%. Globalement, le trafic aérien international a affiché une évolution à deux chiffres de l’ordre de 23,71% par rapport à la même période de l’année précédente, soit 1,84 million de passagers accueillis.

    L’aéroport Mohammed V indétrônable

    L’aéroport Mohammed V reste le plus fréquenté du Royaume avec un taux d’évolution record de 22,82%. La principale aérogare du Royaume, qui représente plus de 40% du trafic global, a accueilli 877.655 passagers rien qu’en juin. «Le pic de trafic a été observé le dimanche 30 juin avec 38.776 passagers accueillis», précise l’ONDA. La hausse concerne la majorité des plateformes aéroportuaires qui ont enregistré des taux d’évolution importants à deux chiffres : Tanger 38,57%, aéroport Marrakech Menara 36,23%, Nador 29,82% et l’aéroport Fès Saiss 25,24%. Il en est de même pour les plateformes secondaires (Zagora, Errachidia, Tétouan,…).

    M.Ko.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc