×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    CNDH: Un casting pluriel pour un champ élargi

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5561 Le 22/07/2019 | Partager
    Après la nomination des membres, place à la stratégie et au règlement interne
    Ils seront bientôt validés en assemblée générale
    L’élection des trois coordinateurs nationaux également traitée en priorité
    amina_bouayach_061.jpg

    Amina Bouayach, présidente du CNDH: «Cette nouvelle composition du Conseil aura la tâche de répondre à plusieurs prérogatives, y compris l’élargissement de son action en matière de prévention, de médiation et de protection sur le terrain, d’appui aux victimes, d’observation des procès… Sans oublier la promotion de la culture des droits de l’Homme, notamment dans le système éducatif» (Ph. Jarfi)

    Pour ses nouvelles prérogatives, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) accueille un nouveau casting. Une équipe qui se veut plurielle sur le plan intellectuel et social, et reflétant une «diversité culturelle, territoriale et linguistique».

    SM le Roi a nommé vendredi dernier le nouveau secrétaire général du Conseil, ainsi que les 12 présidents de ses commissions régionales (dont 4 femmes). Le Souverain a, en outre, désigné 9 membres, dont 2 sur proposition du président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, et 2 du Conseil supérieur des Oulémas. Ils rejoignent les 8 membres nommés par le chef du gouvernement, et les 8 autres placés par le président de la Chambre des représentants, et celui de la 2e Chambre. Enfin, 2  membres ont été proposés par le Médiateur du Royaume et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME).

    Au total donc, une tentaine membres sont désignés, dont la présidente Amina Bouayach, nommée en décembre dernier, et le nouveau SG, Mounir Bensalah, auxquels se rajoutent les 12 présidents des commissions régionales.

    L’équipe fraîchement installée aura la charge d’écrire une nouvelle page dans l’histoire de l’organisme. Auparavant simple instance consultative (dans les années 90), transformée en Conseil national à l’issue de la Constitution de 2011, le CNDH a vu on statut renforcé par une nouvelle loi adoptée en 2018, lui conférant des missions plus élargies.

    En effet, outre les avis et recommandations, le Conseil peut désormais mener des enquêtes. Il a même le droit de soumettre directement les conclusions de ses investigations au Parquet général, si les faits relevés sont incriminés par la loi. Autre nouveauté, la création de trois mécanismes nationaux dédiés à la prévention de la torture, un recours pour les enfants victimes de violation de leurs droits et un troisième de protection des droits des personnes en situation de handicap.

    «Notre future stratégie sera encore plus large», confie la présidente du CNDH, Amina Bouayach. La stratégie sera bientôt présentée à l’assemblée générale du Conseil. Les membres pourront ainsi la discuter et y rajouter des amendements et observations.

    Le règlement intérieur de l’organisme fera, également, partie des premiers points qui seront soumis à l’AG, dont la date n’a pas encore été précisée. «L’une de nos priorités sera aussi d’élire les coordinateurs et membres des trois mécanismes nationaux. Ce sera à l’ordre du jour de la première réunion de l’AG, qui décidera de toutes les grandes actions structurantes du CNDH», annonce Bouayach.

    Selon la présidente, tout sera en place avant la fin de cette année. Peut être d’ici octobre.  Mardi prochain, les nouveaux membres se rencontrent pour une session d’échange, afin de mieux faire connaissance. En fin de journée, une cérémonie sera tenue en leur honneur au siège du Conseil à Rabat.

                                                                                    

    Quelques membres bien connus

    ■ Mounir Bensalah, nommé secrétaire général, est un militant des droits de l’Homme. Ingénieur de l’EMI, il est aussi membre de l’USFP et ancien participant au mouvement du 20 février.
    ■ Nezha Guessouss, nommée membre par le Roi, est sociologue, professeur universitaire et ancienne membre de la Commission royale pour la réforme de la Moudawana. Elle fait partie des grandes signatures de L’Economiste.
    ■ Ali Benmakhlouf, désigné membre par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, dont la plume est connue par les lecteurs de L’Economiste, est professeur de philosophie, également ancien vice-président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) en France.  
    ■ Mahjoub El Haiba, membre désigné par le chef du gouvernement, est ex-SG du CCDH, devenu délégué interministériel chargé des droits de l'Homme.  
    ■ Zhour El Horr, membre désignée par le chef du gouvernement, est la première femme juge au Maroc, militante des droits de l’Homme.
    ■ Saadia Waddah, présidente de la Commission régionale du CNDH de Casablanca-Settat est avocate au barreau de Casablanca, féministe engagée, ancienne présidente de l’Association marocaine de lutte contre la violence à l’égard des femmes.
    ■ Houria Tazi Sadeq, présidente de la Commission régionale du CNDH de Rabat-Salé-Kénitra, connue des lecteurs de L’Economiste, est professeur de droit et avocate. Elle est, entre autres, présidente de la Coalition marocaine pour l’eau (COALMA), initiatrice du Salon international des technologies de l’eau et de l’assainissement.
    ■ Ali Karimi, membre désigné par le chef du gouvernement, est professeur de droit dans les facultés et les écoles de journalisme.
    ■ Mehtat Rakkas désigné membre par le chef du gouvernement, est directeur de publication d’Al Bayane, également membre du PPS
    ■ Omar Oudra, désigné membre par le chef du gouvernement, est ex-bâtonnier de Casablanca, président de l'Association des barreaux du Maroc, membre du PAM.

    Ahlam NAZIH 

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc