×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5538 Le 19/06/2019 | Partager

    ■ Poutine offre à Xi une boîte de glaces russes pour son anniversaire
    Le président russe, Vladimir Poutine, a offert une boîte de glaces russes à son homologue chinois Xi Jinping, qui a célébré samedi ses 66 ans à Douchanbé, au Tadjikistan, où s'est tenu le Sommet sur la sécurité en Asie, a annoncé le Kremlin. «Nous avons un travail extraordinaire qui nous fait travailler et remplir nos obligations même le jour de notre anniversaire», a déclaré Poutine, qui a rencontré Xi peu avant le début de ce sommet réunissant les délégations de 27 pays, parmi lesquels l’Iran et le Qatar. «Joyeux anniversaire! Mes meilleures voeux (...)! Je suis ravi d'avoir un ami comme vous», a déclaré Poutine au dirigeant chinois, selon les images diffusées sur le site du Kremlin. «Nous sommes venus avec de bons cadeaux», a-t-il lancé, avant de présenter une immense boîte remplie de glaces russes très prisées par Xi Jinping, ainsi qu'un vase baptisé «Un jour ensoleillé». Les deux dirigeants ont ensuite trinqué et bu du champagne. «Toute notre équipe, et je peux même dire, tout notre pays vous souhaite tout le meilleur du monde, parce que vous faites beaucoup pour le développement des relations entre nos deux pays», a souligné Poutine. «Vous jouissez d'une grande autorité dans le coeur du peuple chinois», a répondu Xi Jinping.

    ■ Une maison construite autour d'un arbre
    Lorsque les Kesharwani ont décidé d'agrandir leur maison familiale en 1994, ils se sont demandé que faire du figuier géant qui se dressait dans leur cour. Plutôt que de l'abattre, ils ont construit autour. L'arbre centenaire est désormais le trait caractéristique de leur résidence de trois étages de la ville de Jabalpur, dans le centre de l'Inde. Ses branches et feuilles sortent par les fenêtres et le toit, son tronc traverse sols et plafonds. «Nous sommes des amoureux de la nature et mon père a insisté pour que nous gardions l'arbre», raconte Yogesh Kesharwani, dont les parents ont développé la maison avec l'aide d'un ami ingénieur. «L'arbre est âgé d'environ 150 ans. Nous savions qu'il était facile d'abattre un arbre mais difficile d'en faire pousser un comme ça», dit-il à l’AFP.
    Le figuier, appelé «pipal» en hindi, est considéré comme sacré en Inde. En couper un est perçu comme de mauvais augure. «Nous croyons que 350 millions de dieux et déesses résident dans un seul figuier. L'arbre est aussi mentionné dans la Gita», l'un des grands textes de l'hindouisme, explique Yogesh. Sa femme Neelu peut ainsi prier sans même avoir besoin de sortir de la maison, s'asseyant devant l'arbre le matin. La famille souhaitait aussi montrer que l'homme pouvait cohabiter harmonieusement avec la nature. Lorsqu'elle est entrée dans la famille, il y a dix-sept ans, Neelu a été interloquée par la présence du figuier à l'intérieur de l'habitation. «Mais progressivement, j'ai commencé à l'apprécier et à en prendre soin. J'ai le sentiment que, tout comme cet arbre pousse et s'épanouit en feuilles et fruits, notre famille pousse aussi», déclare-t-elle.

     

     

     

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc