×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

La pression fiscale sur les ménages s’accentue!

Par Amin RBOUB | Edition N°:5506 Le 30/04/2019 | Partager

La progression soutenue des prélèvements obligatoires au cours des 10 dernières années a induit une forte pression fiscale sur les contribuables, entreprises et ménages. Dixit, le Centre marocain de Conjoncture (CMC). «Avec un taux apparent se situant à 28,7 %, le Maroc se classe parmi les pays en développement à forte pression fiscale», déduit le CMC. La restructuration de l’impôt engagée depuis plus de trois décennies a engendré un glissement sensible de la fiscalité de la consommation vers la fiscalité sur le capital et le travail. Les estimations effectuées à ce sujet montrent que le taux d’impôt implicite du facteur travail a gagné près de 10 points en l’espace d’une quinzaine d’années, contre 3,2 points pour le facteur capital.

A.R.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc