×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    RAM Cargo: Maillage aérien sur l’Afrique

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5491 Le 09/04/2019 | Partager
    Un réseau de 44 destinations dans le continent
    32.000 tonnes de fret transportées en 2017
    ram-cargo-091.jpg

    Forte du programme Tout Cargo régulier, RAM Cargo a lancé un service charter qui a déjà réalisé de multiples opérations de frètement en Europe, Afrique et Amérique du Nord (Ph. RAM)

    Le fret aérien est au coeur de l’activité logistique. La gestion efficace des flux aériens est désormais un indicateur de performance et de compétitivité de la logistique à l’échelle d’un pays. La logistique aérienne a le mérite de renforcer la fiabilité dans un souci de ponctualité, de sécurité et de traçabilité des flux.

    Elle permet aussi de mieux contrôler les échanges avec les différentes régions. Pour optimiser la chaîne logistique jusqu’à l’avion, l’infrastructure doit permettre une meilleure connectivité de bout en bout. Ce qui passe par des routes, des flottes, des installations et entrepôts à proximité des aéroports en plus de terminaux dédiés au fret, des plateformes...

    Le transport de marchandises d’aéroport à aéroport est stratégique pour un certain nombre d’activités voire de produits sensibles (médicaments, produits périssables, produits précieux, frais...). En Afrique, le trafic du fret aérien dans les aéroports ne représente que 2,5% du total mondial. Autrement dit, l’activité recèle d’énormes gisements de croissance.

    D’ailleurs, Royal Air Maroc nourrit de fortes ambitions sur le fret à l’échelle du continent. La compagnie permet de relier l’Afrique à l’Europe de manière régulière. Elle dessert Francfort, Bruxelles, Bamako, Abidjan, Libreville, Douala en rotations hebdomadaires. Elle dessert également Nouakchott toutes les deux semaines.

    Le reste du continent n’est pas en reste, puisque le réseau mixte de RAM couvre 44 destinations africaines. Cette large couverture permet à l’activité Cargo de se renforcer d’année en année, notamment sur les destinations desservies par les gros porteurs, à l’instar des Etats- Unis, Canada...

    Sur les vols tout Cargo, la stratégie commerciale de RAM sur l’Afrique consiste à lancer des destinations pouvant être desservies en 767 freighter. Compte tenu de leur potentiel, la priorité est donnée à Abidjan et à Bamako, suivies de Libreville et Douala.

    Aujourd’hui, le challenge réside plus dans le démarchage commercial d’exportateurs à même de contribuer à la consolidation des flux Sud-Nord. Sur les vols passagers de la compagnie qui transportent également du fret, les capacités en soute sont importantes surtout lorsque les vols sont opérés via des gros porteurs. Dans certains cas, les capacités en soute peuvent atteindre jusqu’à 8 tonnes par vol.

    Royal Air Maroc Cargo a transporté en 2017 plus de 32.000 tonnes de fret, soit une progression de quelque 25% en volume par rapport à 2016. Le nouvel appareil B767 Freighter (mis en service en juillet 2018) dispose d’une capacité de 45 tonnes, entièrement dédiée au transport du fret. Ce freighter vient renforcer la capacité de la flotte RAM, composée de 56 appareils, dont 11 gros porteurs. Autre nouveauté, la compagnie a lancé son produit Cargo Outsize dédié au transport des expéditions hors gabarit.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc