×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Maroc-Argentine: Messi, dans le doute

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5480 Le 25/03/2019 | Partager
    La présence de la star du Barça n’est pas confirmée, celle d’Amrabet non plus
    La rencontre permet à Tanger de conforter sa place de capitale sportive
    Des formules spéciales seront proposées pour faciliter le transport des fans marocains
    messi-barca-080.jpg

    Le Grand stade de Tanger accueillera le match amical Maroc-Argentine ce mardi 26 mars. Messi sera-t-il de la partie? En août dernier, les fans de Messi avaient pu le voir jouer lors de la Supercoupe qui avait opposé le Barça au FC Séville (Ph. Bziouat)

    Viendra, viendra pas? Leo Messi, la star du FC Barcelone et l’un des piliers de la sélection argentine, maintiendra l’intrigue jusqu’au dernier moment sur sa présence ou non lors de l’amical prévu entre les Lions de l’Atlas et l’Albicestre ce 26 mars à Tanger.

    La star argentine, «La Pulga» comme l’appellent chaleureusement ses compatriotes, était prévu lors du match amical qu’a affronté sa sélection à celle du Venezuela, vendredi 22 mars. Jeudi, des images l’ont montré en pleine préparation pour le match à Madrid, lequel sera son premier match avec la sélection argentine depuis huit mois. Mais selon la presse sportive espagnole, il ne devrait pas être du voyage le 26 mars lors du déplacement de la sélection argentine à Tanger, sauf surprise de dernière minute.

    A noter que le doute sur son déplacement à Tanger a été maintenu depuis l’annonce de la rencontre il y a quelques mois sans jamais lever le voile. Une ancienne lésion continue de l’embêter et entrave ses entraînements, selon plusieurs sources dont Luis Menotti, ancien sélectionneur argentin.

    Mais les fans marocains du joueur argentin du Barça maintiennent l’espoir de le voir jouer à Tanger. L'espoir est plus ténu concernant Nordin Amrabet, l’une des stars de la sélection marocaine, fragilisé récemment par une blessure. En août dernier, les fans de Messi avaient pu le voir jouer lors de la Supercoupe qui avait opposé le Barça au FC Séville.

    messi-barca2080.jpg

    D’un autre côté, l’organisation de la Supercoupe a permis à Tanger d’affirmer de manière définitive ses capacités en matière d’organisation sportive. La ville avait passé sans encombre ce véritable «crash test» grandeur nature avec des installations sportives aux normes, comme  le stade Ibn Battouta. Le match s’était joué à guichets fermés, les 43.000 places «sold out» bien des jours avant le match.

    En effet, la géographie avait beaucoup joué dans ce sens, la proximité des villes de Séville (à moins de trois heures par route) et de Barcelone (à une heure d’avion) avait permis d’assurer un afflux important de supporters ibériques des deux équipes. Il n’est pas sûr que le match de ce mardi puisse attirer autant de supporters venant d’Espagne, mais déjà les fans marocains seront de la partie.

    messi_tanger_080.jpg

    Messi ne s'était pas rendu à Tanger depuis 2012 lors de l’inauguration du Grand stade de Tanger quand le Barça avait affronté le Raja (Ph. BZ)

    Afin de satisfaire les supporters nationaux, des formules spéciales de transport ont été mises en place. C’est le cas de l’ONCF qui lance, dès ce 26 mars, 2.132 sièges supplémentaires à bord des trains Al Boraq avec une adaptation des horaires.

    Ainsi, à l’aller, un train spécial est programmé au départ de Casa Voyageurs à 14h00 et desservira les gares de Rabat Agdal (départ à 14h50) et la gare de Kenitra (départ à 15h20). Le reste des sièges sera réparti sur les trains Al Boraq entre 7h00 et 15h00, selon une note de l’Office.

    Au retour de Tanger, un autre train spécial programmé à 23h30 permettra de transporter les supporters en fin du match et desservira les gares de Kenitra, Rabat Agdal et Casa Voyageurs.

    Pour les tout derniers, le train Al Atlas Tanger-Marrakech (TM) sera retardé au départ de Tanger et partira à 0h00 au lieu de 23h20, afin d’assurer le transport des supporters des gares non desservies par Al Boraq. Des formules assorties de tarifs spéciaux en aller-retour seront aussi proposées.

    Tanger, capitale d’été des championnats européens

    La ville de Tanger et son stade Ibn Battouta, ne sont pas à leur premier essai en matière de rencontres sportives internationales. En plus de la Supercoupe en 2018, la ville avait démarré en 2012 avec l’inauguration du Grand stade de Tanger et l’accueil du Barça. Tanger est aussi la seule ville en dehors de la France à avoir accueilli le Trophée des Champions de la Fédération française de football, dont le dernier match tangérois a vu s’affronter en juillet 2017 l’AS Monaco au Paris Saint-Germain.

    Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc