De bonnes sources

Université: Trop de doyens par intérim!

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5417 Le 21/12/2018 | Partager

Le problème est presque général à toutes les universités publiques. Elles comptent aujourd’hui de nombreux établissements (facultés et écoles supérieures) gérés par intérim. Dans certaines facultés, le poste de doyen est occupé par un intérimaire depuis des années. Et pour cause, une procédure de nomination longue et complexe, qui devrait être modifiée par la future réforme de la loi 01-00 régissant l’enseignement supérieur. En cas de candidatures infructueuses (ce qui arrive souvent), le renouvellement de la procédure prend plusieurs mois. La rémunération proposée, pour sa part, est peu alléchante par rapport à la lourdeur des missions à assumer (une indemnité de fonction de près de 12.000 DH en plus du salaire de professeur).

A.Na

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc