Régions

Fès: La place Lalla Yeddouna fin prête

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5409 Le 11/12/2018 | Partager
Une médina moderne pour les artisans
Zelliges, galeries d’art, fontaines…restaurés par le MCC
Le tour en images avec L’Economiste
fes_place_lalla_yeddouna_009.jpg

Wali, opérateurs touristiques et autorités régionales étaient fiers de présenter au grand jour la nouvelle place Lalla Yeddouna. Une réhabilitation tout à fait moderne de cet espace pourtant empreint de tradition. Appel avait été fait à des architectes internationaux, et plus de 1.400 à l’époque avaient concouru pour ce projet, qui a nécessité un budget colossal pour sa réalisation (Ph. YSA)

Lancé en 2012, le projet de réaménagement de la place Lalla Yeddouna, qui a nécessité plus de 182 millions de DH, est sur le point d’être livré. Il est réalisé à près de 100%. C’est ce qu’a confirmé Fouad Serghini, directeur de l’Agence pour le développement et la réhabilitation (Ader-Fès), devant Essaïd Zniber, wali de la région, et la délégation des professionnels de tourisme, CCIS, et Chambre d’artisanat.

Initiée par Zniber, cette visite vise à faire découvrir les trésors de l’ancienne médina, et particulièrement les sites historiques restaurés à la demande du Souverain. Faisant partie des projets de Médina Fès, financés grâce à un don de «Millennium Challenge Corporation» (MCC) et destinés à relancer l’artisanat, la reconstruction de la place Lalla Yeddouna, un espace stratégique, d’une superficie de 7.000 m², qui relie Adouat al-Qaraouiyyine à Adouat al-Andalous, est suivie de près par l’Ader, agence d’exécution du projet. «Les artisans qui travaillaient dans des endroits menaçant ruine ont été recasés et généreusement indemnisés», rappelle Serghini.

Ce dimanche 9 décembre, Aziz Lebbar, Abdelhadi Mernissi, Mehdi Abbadi, et Driss Faceh, découvrent des sites merveilleusement restaurés avec du zellige en bleu, vert, et rouge. «La médina dispose désormais d’un produit magique à couper le souffle», commente Aziz Lebbar, président du CRT. Même son de cloche auprès de Mehdi Abbadi et Abdelhadi Mernissi, qui croient dur comme fer dans le renouveau de cette médina authentique et son immense potentiel.

Au milieu de la place Lalla Yeddouna, en face de la fontaine emblématique, se dresse une galerie moderne. «C’est ici que les meilleurs produits des artisans de la médina seront exposés», confie le wali. L’idée de cette aire d’exposition n’est pas fortuite.

Puisque la place et le pont qui la relie à l’autre rive de la médina constituent un carrefour qui a longtemps facilité les échanges commerciaux, les communications et le passage entre les deux rives urbaines traditionnelles de Fès. Outre la restauration de la place, l’Ader a réhabilité les anciennes bâtisses, et notamment Dar Laraki (XIVe siècle). Ces maisons sont toutes reliées via des passages décorés. Et leurs fonctionnalités seront déterminées incessamment.

Pour rappel, le coût global du projet s’élève à 182 millions de DH. Une enveloppe qui a redoré le blason de cette place et ses alentours constituant le coeur battant des activités artisanales traditionnelles, principalement la tannerie et la dinanderie.

Concrètement, le site comprend de petites ruelles, un joli square avec un arbre, une rivière, un pont datant du 14e-15e siècle, des bâtiments abîmés parmi lesquels certains ont été reconstruits et d’autres, ayant une valeur historique et architecturale, réhabilités.

Après son inauguration, le site de la place Lalla Yeddouna deviendra un centre urbain dynamique à usage mixte qui bénéficiera aux riverains et aux visiteurs de la médina. Le site sera transformé en un important catalyseur pour le développement des artisans, avec des espaces comprenant programmes éducatifs, résidences, site artisanal, boutiques, restaurants, cafés et autres aménagements.

Le nouveau complexe devra soutenir des activités pour jeunes et adultes. In fine, l’objectif est de transformer cette place en un centre urbain à usage éducatif, artisanal, commercial et d’habitation, susceptible d’en faire un catalyseur important pour le développement artisanal et touristique de toute la médina.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc