Economie

E-Banking: Le groupe BP revisite le parcours client

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5393 Le 15/11/2018 | Partager
Crédit immobilier: L'accord de principe avant le passage à l'agence
Une plateforme dédiée à la recherche et développement
bcp_093.jpg

Siège du groupe BCP à Casablanca.Comme dans tous les services, la compétition dans le secteur bancaire se déplace progressivement sur la rétention du client (Ph. L'Economiste)

Le Groupe Banque Populaire n'est pas insensible aux sirènes du numérique. Il vient de digitaliser le parcours client crédit immobilier. Le client obtient l'accord de financement sans déposer de justificatifs.

Comme l'explique Hassan Debbagh, directeur général adjoint en charge de la banque des particuliers et professionnels, la démarche s'effectue en trois temps: dépôt de la demande en ligne, accord de financement de l'agence qui s'appuie entre autres sur l'historique de son client et dépôt des justificatifs en dernier lieu.

La transformation digitale est un challenge à part entière et toute une stratégie y est dédiée par le management du groupe. Celle-ci avance à une cadence assez soutenue. D'ailleurs le lendemain de l'annonce par Bank Al-Maghrib de l'arrivée prochaine des  paiements mobiles et de l'interopérabilité entre les différentes banques, le groupe a organisé une visite guidée dans son laboratoire de recherche, le squad factory.

Une plateforme logée au sein de sa filiale, Payment Center for Africa et dédiée au développement et à l'intégration de solutions du digital banking. Elle compte également, un labo dédié à la recherche et l'expérimentation d'idées. Le squad factory s'appuie sur des jeunes talents du digital dont la moyenne d'âge tourne autour de 25 ans! Cette immersion dans le laboratoire de «recherche et développement» était l'occasion de faire le point sur «le bouquet digitalisé» du groupe.

C'est le cas du parcours client «entrée en relation», entièrement digitalisé. «Il a permis de réduire de manière drastique le temps administratif alloué à l'entrée en relation avec le client. Nous sommes passés de 45 minutes à 15 minutes», indique Debbagh. En tout cas, 70% des ouvertures de compte s'effectuent à travers ce parcours entièrement digitalisé. 

Chaabinet, la plateforme ebanking du groupe, a été également revue. Sur la protection  contre la fraude, la banque dispose d'un moteur analytique qui score à travers l'historique du comportement client toutes les transactions effectuées par carte. Ce qui assure la détection d'éventuelles anomalies. Quant à l'exploitation de la data, elle lui permet d'effectuer le profilage des agences et donc de mieux se développer. 

Khadija MASMOUDI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc