De bonnes sources

Energies renouvelables: Le photovoltaïque flottant arrive

Par Mohamed BENABID | Edition N°:5381 Le 29/10/2018 | Partager

Masen étudie la faisabilité de centrales photovoltaïques flottantes. Selon nos informations, les usines pourraient être déployées sur les barrages Hassan II (14 km au sud du complexe Noor Midelt) et Mansour Eddahbi (7,5 km au sud du complexe Noor Ouarzazate).  Après des débuts timides, le photovoltaïque flottant est aujourd’hui une lame de fond un peu partout dans le monde. Par rapport au schéma classique (installations terrestres), le photovoltaïque flottant présente l’avantage de l’économie foncière (moins de terres mobilisées) tout en permettant de valoriser les surfaces d’eau au-delà de leurs fonctions traditionnelles de réservoirs. En plus de l’avantage d’un ensoleillement maximal, l’eau des étendues ciblées est utilisée en même temps pour le rafraîchissement des modules solaires, ce qui assure un meilleur bilan énergétique.  Le projet marocain pour les deux barrages devra néanmoins apporter suffisamment de garanties sur les questions environnementales, la perspective la moins consensuelle aujourd’hui du photovoltaïque flottant. Les surfaces des panneaux solaires sont régulièrement accusées de menacer la biodiversité des étendues d’eau, qu’il s’agisse des dangers qu’elles feraient courir aux oiseaux migrateurs à l’amerrissage (risques de confusion la nuit entre panneaux et surfaces d’eau) ou à la chaîne alimentaire de la faune aquatique en amplifiant les hausses de températures.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc