Société

Les «bonnes idées» des jeunes leaders africains

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5336 Le 17/08/2018 | Partager
Première université prévue du 13 au 15 septembre prochain à Cadi Ayyad
Une trentaine de pays africains présents
Objectif: améliorer la vie des communautés
jeunes_leaders_africains_036.jpg

La 1re université des jeunes leaders de la société civile africaine s’invite à Marrakech du 13 au 15 septembre prochain. L’occasion d’échanger sur la part des jeunes dans la transformation du continent (Source: Rawpixel)

L’éducation comme fracture mondiale du développement, l’approche genre dans les politiques publiques, l’habitat durable, la condition féminine ou la problématique de l’immigration des jeunes. Autant de chantiers en perspective en Afrique.

Pour débattre de la part des jeunes dans la transformation du continent, la 1re université des jeunes leaders de la société civile africaine s’invite à Marrakech du 13 au 15 septembre prochain.

L’événement, initié par le Centre de développement de la région de Tensift (CDRT), en partenariat avec le Conseil de Ville de Marrakech, la Fondation Friedrich Naumann pour la liberté et l’Université Cadi Ayyad, va réunir une centaine de jeunes leaders de la société civile, originaires d’une trentaine de pays africains francophones et anglophones.

Entre ateliers et forums d’échange, les travaux vont tourner autour des 5 priorités de la banque africaine: nourrir, éclairer, intégrer, industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains. La BAD ayant choisi en mai dernier le CDRT pour représenter la société civile de toute la région Afrique du Nord pour les 2 prochaines années.

L’objectif est de ne pas rater le coche et de s’organiser en interne pour faire fructifier toutes les richesses du territoire, qu’elles soient pétrolières, gazières, minérales, ou les richesses de sa jeunesse. Il s’agit de créer un espace libre de partage des connaissances et des expériences en matière de solutions novatrices et de mécanismes émergents.

Principale manière d’impulser des politiques efficaces pour un développement économique et social au niveau des communautés. Cette 1re université de jeunes leaders prévoit également d’établir des recommandations pour des politiques et stratégies visant à améliorer la vie des communautés économiquement défavorisées.

Depuis 2006, les 14 universités des jeunes Marocains et Maghrébins organisées par le CDRT visent le renforcement des liens entre la jeunesse de la société civile africaine. Universitaires, décideurs, chercheurs, bailleurs de fonds... de quoi jeter les bases d’un réseau de partenariats. La centaine de jeunes leaders attendus à la rentrée pourra approcher des spécialistes des 5 thèmes prioritaires: l’agriculture, l’énergie, l’éducation, l’industrie et le développement durable en intégrant le changement climatique.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc