Société

Marrakech: De nouvelles «signatures» à la Mamounia

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5329 Le 06/08/2018 | Partager
Pierre Hermé a sa boutique, Valmont et Storie Veneziane investissent le Spa
3 cuvées Icône issues du domaine La Ferme Rouge et de celui de Roman
Une ronde de prestigieuses collaborations
mamounia_signature_029.jpg

Pierre Hermé a mis au point des collections de macarons, pâtisseries et bonbons chocolat, qui se vendent et s’exposent comme des bijoux dans la boutique de La Mamounia, qui porte le nom de ce célèbre chef pâtissier-chocolatier français  (Ph. La Mamounia)

Il y a les classiques et les signatures. Pierre Hermé a mis au point des collections de macarons, pâtisseries et bonbons chocolat, qui se vendent et s’exposent comme des bijoux dans la boutique de La Mamounia, qui porte le nom de ce célèbre chef pâtissier-chocolatier français, désigné en 2016 meilleur pâtissier du monde par le classement des «World's 50 Best Restaurants».

L’expérience se savoure au sein du palace et partout ailleurs puisque ces douceurs s’emballent et se ramènent à la maison. Autre nom, autre marque et autre collaboration exclusive, Valmont, l’expert suisse de la cosmétique cellulaire. Dès le 1er septembre, les hôtes du palace pourront profiter de nouveaux soins créés exclusivement pour eux au Spa de La Mamounia.

En exclusivité africaine, les produits phares de la marque tels que l’Elixir des Glaciers ou encore le Prime Renewing Pack, le fameux Happy Mask, (dont un pot se vend toutes les huit minutes quelque part dans le monde). La marque Valmont aide depuis plus de 30 ans les femmes et les hommes à combattre les signes du temps via une ligne de produits alliant collagène natif et ADN HP.

valmont_029.jpg

Dès le 1er septembre, les hôtes du palace pourront profiter de nouveaux soins créés exclusivement pour eux au Spa de La Mamounia. Les produits phares de la marque tels que l’Elixir des Glaciers ou encore le Prime Renewing Pack, le fameux Happy Mask, dont un pot se vend toutes les huit minutes quelque part dans le monde (Ph. La Mamounia)

Autre exclusivité au Maroc, la collection de parfums bijoux en édition limitée Storie Veneziane. Cette collection de haute joaillerie olfactive se base sur l’expertise vénitienne pour le flacon en verre et l’ornement en cuir. Une série de cinq contes olfactifs révèle toutes les facettes de Venise. Des produits d'exception pour un lieu d’exception. Le Spa de La Mamounia ayant reçu plusieurs distinctions internationales comme le «Meilleur Spa d’Afrique» par l’American Spa Finder.

Des créations «maison» maintenant. Voilà quelques années que le palace possède son cru. La 5e cuvée Icône est lancée entre rouge, blanc et gris. Pour ce nouveau millésime d’Icône rouge 2016, l’assemblage est né des vins du domaine de La Ferme Rouge et du domaine de Roman.

mamounia_signature_1_029.jpg

Voilà quelques années que le palace possède son cru. La 5e cuvée Icône est lancée entre rouge, blanc et gris en collaboration avec les domaines de La Ferme Rouge et de Roman  (Ph. La Mamounia)

Une trame fraîche de cerise, cacao, violette et tanins souples s’allie à la signature aromatique qui a fait le succès d’Icône au fil des millésimes précédents. L’Icône blanc 2017, un vin jaune au nez aromatique et gourmand, a la particularité d’être un chardonnay.

Présenté dans une bouteille transparente de style bordelaise, c’est un vin du soleil où l’impression de vanille a été apportée par un léger élevage en fût de chêne français. Enfin l’Icône gris, pour sa première cuvée, est un vin gorgé de soleil aux notes particulières de fruits rouges comme le pamplemousse. Trois vins dont les saveurs ont été orchestrées entre les domaines viticoles marocains et le chef sommelier de la maison, Mikael Rodriguez.

Vendus en exclusivité dans les restaurants et bars de La Mamounia, ces millésimes portent des étiquettes dessinées par Yasmine Chapelle Aïsa, qui a remporté le concours pour le design des étiquettes des trois nouvelles cuvées, lancé par l’ESAV Marrakech, l’école supérieure des arts visuels.

Un sacré coup de pouce pour cette jeune artiste qui confie que «en imaginant des champs de vignes à perte de vue, j’ai dessiné un relief organique et minimaliste pour mettre en avant la richesse des terres marocaines.»

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc