×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Impact Journalism Day

    Adopter un olivier pour sauver tout un village

    Par L'Economiste | Edition N°:5294 Le 14/06/2018 | Partager
    tunisie_2_ijd.jpg

    Peu de choses sont aussi mortelles que de sombrer dans l’oubli. C’est pour cette raison que les oliviers d’Oliete, dans la province de Teruel, en Espagne, étaient en train de disparaître jusqu’en 2014. Situés dans l’une des régions les plus dépeuplées d’Europe, les 100.000 oliviers centenaires d’Oliete étaient condamnés à l’extinction, avant qu’une centaine de parrains et marraines ne viennent à leur secours.

    En 2014, Alberto Alfonso et Sira Plana ont créé l’ONG Apadrina un Olivo (Adopte un olivier), qui cherche à créer des emplois à Oliete, sauver l’écosystème centenaire local et redynamiser une région moribonde. Pour cela, ils ont offert la possibilité à quiconque d’adopter un olivier pour 50 euros par an.

    olive_ijd.jpg

    En échange, les donateurs reçoivent deux litres d’huile d’olive à chaque récolte. Site internet ergonomique, stratégie de communication basée sur les réseaux sociaux et plusieurs apparitions dans les médias: les deux fondateurs ont multiplié les initiatives pour faire connaître Oliete dans le monde entier. Et ça a marché. La première année, ils ont réuni 500 dons avant d’en atteindre 2.450 en 2017. Beaucoup d’entre eux viennent de France et d’Allemagne.

    Depuis sa création, l’ONG a sauvé plus de 7.000 oliviers et a créé 14 emplois, attirant deux familles d’autres régions d’Espagne. Le village compte ainsi huit enfants de plus. L’école locale, qui risquait la fermeture, a pu rester ouverte grâce à eux. Depuis 2016, le bourg possède sa propre presse à huile d’olive.

    Patricia Peiró

    el_pais_ijd.jpg
     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc