Régions

Agadir/Protection du littoral: La société civile mise sur les jeunes

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5288 Le 06/06/2018 | Partager
Surfrider Foundation Maroc les forme pour en faire des responsables de plage
«Mes vacances sans déchets», un co-projet avec le Club Med pour les colonies de vacances
Un Brand Audit sur les plages pour impliquer les entreprises qui polluent le plus
agadir-protection-du-littoral-088.jpg

Brand audit, Classes bleues, Eco-Ambassadeurs, Initiatives océanes et formation de responsables plage pour l’été, l’ONG  Surfrider Foundation Maroc s’implique activement et implique la population locale dans la sensibilisation à la protection du littoral d’Agadir (Ph. SFM)

Le littoral d’Agadir, l’un des principaux atouts touristiques de la ville et aussi un milieu particulièrement touché par la pollution due à l’activité humaine. De facto, la question de la protection de l’environnement et du littoral revêt une importance capitale pour la région d’Agadir et la société civile joue un rôle primordial à ce niveau.

Surfrider Foundation Maroc, l’une des ONG les plus actives localement dans le domaine de la protection du littoral entreprend plusieurs actions, seule ou en partenariat avec d’autres institutions.

Afin d’accompagner le flux estival important que connaissent toutes les plages de la ville et sensibiliser les estivants à réduire au minimum les déchets, des jeunes sont formés depuis 2011 par l’ONG et déployés chaque été en tant que «Responsables de plage» dans le cadre de l’opération «Coca-Cola j’aime ma plage».

Les initiatives océanes, autre action qui se déroule tout au long de l’année et au niveau de plusieurs plages aux alentours d’Agadir, visent de leur côté la sensibilisation du grand public à l’invasion des déchets, et l’implication des populations locales à la conservation de l’environnement.

«Nous avons certes un manque de bénévoles lors de nos actions. Toutefois, nous entretenons des liens avec des associations locales avec lesquelles nous organisons nos actions», note Rkia Drouiche, responsable de communication à SFM.

La jeunesse étant particulièrement concernée, plusieurs initiatives relatives à l’éducation environnementale et à la sensibilisation lui sont dédiées chaque année par SFM. C’est dans ce cadre que le programme «Classes Bleues» a été initié depuis 2010, en partenariat avec la Délégation de l’Education Nationale Agadir Ida Outanane et Surfrider Foundation Maroc.

Cette dernière intervient dans des établissements scolaires privés et publics de la région d’Agadir, dans le but de sensibiliser les élèves et consolider l’éducation à l’environnement dans les écoles. L’autre projet décliné au profit de la jeunesse est celui du programme «Eco-ambassadeurs», qui a pour but d’impliquer les élèves des établissements, de milieux différents, pour la mise en œuvre d’actions visant à protéger l’environnement.

Les élèves deviennent ainsi eux-mêmes des porte-parole pour la sensibilisation de leurs camarades dans d’autres établissements. Et les résultats sont probants puisque l’ONG a relevé un grand changement et une forte concurrence entre les établissements scolaires bénéficiaires du programme.

agadir_littoral_088.jpg

L’opération de Brand Audit sur les plages d’Agadir, consiste au nettoyage de plages sur  superficie donnée suivi d’un tri minutieux qui vise à identifier et recenser les marques responsables des déchets retrouvés (Ph. SFM)

Cela se voit dans l’application des techniques apprises (gestion d’eau, plantation, recyclages..), grâce au travail de l’équipe pédagogique et l’appui de la direction provinciale de l’éducation et la formation et bien sûr de la commune d’Agadir. Les colonies de vacances sont également concernées par ces opérations de sensibilisation.

Pour accompagner la saison estivale, et en partenariat avec le Club Environnement 4 saisons, le projet «Mes vacances sans déchets» a été lancé au profit de plus de 3000 enfants des colonies de vacances à Agadir. Il s’agit d’un ensemble d’animations pédagogiques et ludiques liées à l’environnement.

L’objectif est de sensibiliser et de consolider l’éducation environnementale chez les jeunes. Le projet s’accorde parfaitement avec les objectifs de l’édition 2016 du programme national des colonies de vacances organisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports, en partenariat avec la Fédération Nationale des Colonies de Vacances.

«D’une manière générale, et depuis la COP22, lors de nos événements et les différentes manifestations auxquelles nous participons, les discussions que nous entamons avec le public autour de la problématique environnementale démontrent une prise de conscience et un changement dans le comportement des citoyens en faveur de la protection de l’environnement», conclut Drouiche.

Un changement qui se manifeste particulièrement chez les jeunes de plus en plus sensibles aux questions de la gestion des déchets, du recyclage des sacs en plastiques et des alternatives.

Du Brand Audit pour impliquer les entreprises

Pour aller plus loin, l’ONG a lancé une nouvelle opération qui consiste en du «Brand Audit» sur les plages d’Agadir, ce qui est une première pour la ville. Il s’agit d’un nettoyage de plage sur une superficie donnée qui vise à identifier et recenser les marques responsables des déchets retrouvés. Le ramassage est accompagné d’un tri minutieux et d’une caractérisation de chaque déchet afin de permettre l’élaboration d’une base de données en collaboration avec l’ONG internationale Break Free From Plastic. Le but de cette action est de pouvoir sensibiliser le consommateur à la responsabilité induite par ses choix de consommation mais avant tout d’instaurer le dialogue avec les entreprises responsables de la pollution plastique afin de mettre en place des solutions durables. 

De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc