×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Spécial Auto

    La voiture de demain c’est déjà aujourd’hui

    Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5247 Le 09/04/2018 | Partager

    L’industrie automobile vit actuellement l’un des plus grands bouleversements de son histoire. Véhicules électriques, connectés, autonomes, moteurs à hydrogène, matériaux révolutionnaires… des innovations technologiques fusionnent et dessinent déjà la voiture de demain. Un énorme chemin a ainsi été réalisé depuis l’ébauche du premier moteur à explosion au 19e siècle.

    ■ La voiture électrique
    C’est la première grande révolution de l’industrie automobile. Si au départ, la voiture électrique était destinée particulièrement aux transports des services publics par exemple, elle s’est faufilée pour s’imposer peu à peu sur tous les segments de marché. Presque tous les plus grands groupes automobiles ont annoncé une offensive dans ce domaine pour les années à venir (voir pages précédante).

    ■ La voiture autonome
    Demain, les voitures seront capables de se passer de conducteur. Au dernier Salon de Genève, nombreux sont les constructeurs ayant présenté des innovations. Mais ces voitures ne sont pas encore prêtes et il existe plusieurs niveaux d’autonomie, imposés par la législation européenne. Actuellement, l’industrie est au stade de tests dans des environnements souvent urbains et sur des trajets définis.
    Sans compter le niveau 0 qui est le contrôle total du véhicule par le conducteur, il existe 5 niveaux.
    - Niveau 1: Le conducteur est maître de son véhicule. La technologie intervient ici juste pour l’aider au niveau de la vitesse, des distances et même de la direction.
    - Niveau 2: Le degré d’autonomie de la voiture augmente pour certaines manœuvres. Le conducteur reste le seul superviseur.
    - Niveau 3: Il s’agit ici d’une autonomisation conditionnée. Le conducteur peut déléguer certaines situations de conduite à la voiture (conduite sur autoroute, embouteillages, etc.). Il peut dans ces cas précis s’occuper à d’autres tâches dans l’habitacle.
    - Niveau 4: Autonomie quasi-totale. Ici, plus besoin du conducteur, mai dans un contexte limité et une situation pré-définie. A ce niveau, la France aura dès 2019 le cadre législatif qui permettra d’expérimenter sur les routes ce niveau 4 où les voitures dispensent totalement le conducteur de tout devoir de vigilance. Elles lui permettent de s’engager dans d’autres tâches que la conduite telles que regarder un film ou travailler sur un écran.
    -Niveau 5: C’est le stade ultime. Fini le volant pour un véhicule totalement autonome dans toutes les situations et partout.

    ■ La voiture connectée
    La voiture de demain sera intelligente et communicante. Elle devra pouvoir échanger différentes informations avec l’extérieur, tel que le trafic, la météo, l’état du véhicule. Les capteurs pourront aussi anticiper les obstacles et les éviter. À terme, grâce à différents capteurs, elle pourra communiquer avec les autres véhicules mais également avec les infrastructures (routes, bâtiments, etc.). De plus, de nombreux services connectés seront mis à disposition des passagers. Il s’agit par exemple du wifi, du cloud, des multimédias, notamment. Selon une étude du cabinet IHS Automotive, le nombre de véhicules connectés à Internet dans le monde pourrait atteindre 152 millions d’ici à 2020, contre 23 millions actuellement.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc