×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Web-vendeur

Par L'Economiste| Edition N°:833 Le 17/08/2000 | Partager

Voilà les coopératives invitées au E-commerce par le gouvernement.Entrer dans la nouvelle économie pour essayer de faire le saut que le Royaume a manqué pour l'industrie. Tel est l'objectif du Maroc qui en espère surtout de la création d'emplois, puisque le chômage est et restera pendant une dizaine d'années encore le problème numéro un.Il est possible de dire que la division entre nouvelle et ancienne économie est artificielle, qu'elle n'a pas beaucoup de sens. C'est sans doute exact, mais cela ne fait pas avancer les choses.En revanche, si l'on veut faire avancer les choses, il y a un ensemble de petits détails à réviser dans de nombreux domaines pour s'adapter aux méthodes et aux rythmes, lesquels sont différents dans cette nouvelle économie.D'abord, il faut avoir conscience que nouvelle économie va avec globalisation et que la fluidité des communications a peu de sens, si elle ne va pas aussi avec la fluidité du commerce et des paiements.Les commandes de tapis berbères sur le Web n'auront aucune chance de se développer si ces tapis ne sont pas livrés rapidement à l'acheteur. Pas question de faire tourner en bourrique le vendeur en lui réclamant des attestations de ceci et des autorisations de cela pour expédier sa commande à l'autre bout du monde. Pas question non plus de le traiter de haut parce qu'il doit expédier un tapis à une gentille ménagère de l'Orégon, qui ne veut qu'un seul tapis, le moins cher possible, pour son salon au lieu de 50 tapis avec les accréditifs bancaires, le tas habituel de formulaires de douane, de l'Office des Changes... Notre Web-vendeur de tapis cessera de vendre si l'environnement le traite de cette manière.Il y a donc un important changement de mentalité à opérer pour nettoyer les textes et les têtes du fatras des anciennes habitudes de méfiance et suspicion.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc