×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Vive la PME!

Par L'Economiste| Edition N°:3123 Le 07/10/2009 | Partager

SI la plupart des pays entrevoient aujourd’hui une sortie de crise, ils le doivent pour l’essentiel au dynamisme de leur tissu des PME, véritables fantassins de la globalisation. Avec le retour fracassant de l’Etat dans l’économie, c’est une des leçons majeures que l’on retiendra de cette crise. Le centre nerveux de la création des richesses et d’emplois, c’est bien la petite et la moyenne entreprise, voire la «toute petite entreprise». La starisation des grands groupes et des multinationales a souvent occulté cette donne: plus de 4 entreprises sur 10 dans le monde sont des petites structures à 5, 10 ou 20 salariés. Ce sont elles qui, aux côtés de quelques «grosses» PME, forment le socle de l’appareil de production des économies. Mais être petit ne veut pas dire manquer d’ambition. Pour des milliers de ces entreprises, l’espace «naturel» de croissance se trouve à l’international. La taille n’est pas un facteur discriminant pour affronter les marchés extérieurs. Bien au contraire. Si l’Allemagne est championne du monde à l’export, c’est grâce à ses PME. La Belgique à côté, avec ses 10 millions d’habitants, exporte l’équivalent de plus de 85% de son PIB avec des pointes à 100% pour la Flandre. Là aussi, les PME sont en pointe. Tous ces pays ont en commun d’avoir initié des politiques intelligentes d’accompagnement de leurs entreprises. Et cela ne tient pas qu’aux ressources affectées à la promotion, ni aux incitations fiscales (même si celles-ci sont importantes). En amont, cette dynamique est soutenue par une stratégie multidimensionnelle -formation professionnelle, R&D- le tout piloté par des organismes publics qui n’ont pas pour préoccupation première de se disputer les territoires. La culture d’entreprise et l’organisation de ces PME font le reste.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc