×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Tensions

Par L'Economiste| Edition N°:1895 Le 11/11/2004 | Partager

L'affaire du Sahara demeure un enjeu capital pour le Maroc, comme l'a souligné le dernier discours de SM le Roi.Dans ce dossier, le Maroc dispose de plusieurs avantages, mais aussi d'inconvénients.Côté positif, le premier des avantages est que le Maroc est sur le terrain: de fait, le Sahara est complètement intégré au reste du pays.De plus, le processus en cours dans le Royaume et qui inclut forcément le Sahara, constitue une évolution positive. Ensuite, les efforts économiques entrepris dans la région commencent à porter leurs fruits et la transformation est visible.Les inconvénients se situent surtout au niveau diplomatique et international. Le principal animateur de ces inconvénients demeure l'Algérie voisine. Il appartient au Maroc de trouver le moyen de transformer les gains réels sur le terrain en succès au niveau de la politique étrangère. Malgré toutes les critiques que mérite notre diplomatie, il faut retenir à son crédit deux aspects.D'abord, elle a su maintenir les acquis contre vents et marées pendant un quart de siècle; ce n'est pas rien dans un contexte où l'autodétermination était très à la mode.Ensuite, commence à se dessiner un changement de ton, plus en faveur de la solution politique proposée par le Maroc. Le discours de l'Espagne est moins hostile et une prise de conscience se fait jour parmi les grandes puissances, qui estiment que la présence marocaine au Sahara est une donnée objective. On ne peut donc l'ignorer.Chaque fois que la question saharienne est posée dans les instances internationales, une question fondamentale devrait se décliner: dans la conjoncture actuelle d'insécurité, le monde a-t-il besoin de susciter un nouveau foyer de tensions dans cette région? C'est en ces termes que la question du Sahara devrait être constamment posée.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc