×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Sorcières

Par L'Economiste| Edition N°:765 Le 11/05/2000 | Partager

Cette semaine, le CIH négocie son plan de redressement avec le Ministère des Finances. La semaine prochaine, le Premier ministre lui-même devra arbitrer: il faut faire vite car la banque publique, cotée en bourse, se noie sous les créances en souffrance. Mais il y a un autre travail qui commence: celui de la recherche des responsabilités auprès de la Cour Spéciale.Ce n'est pas un hasard si le CIH en est arrivé là.En accédant au pouvoir, les partis de l'Alternance avaient beaucoup discuté en interne sur la chasse aux sorcières. Ils avaient exclu celle-ci de leur programme d'actions. Ils avaient raison: le bénéfice politico-démagogique de ce genre de chasse est encaissable quand on est dans l'opposition, pas quand on doit faire marcher un pays.Cependant, quand on doit faire marcher un pays, il faut différencier entre impunité et chasse aux sorcières; quand on gouverne un secteur public aussi important que celui du Maroc, il n'est pas admissible que de francs voyous puissent se servir du masque de la sorcière politique pour échapper à leur punition. A défaut, ce sont les bons fonctionnaires qui se découragent en constatant l'absence de sanctions à l'encontre de leurs mauvais collègues. Or, la loyauté et le zèle de la fonction publique sont l'élément central du fonctionnement de l'Etat. Aucun pays au monde ne peut sortir de cet axiome. Pourquoi M. Souhail et son équipe au CIH devraient-ils dépenser autant d'énergie pour que les retraités et les contribuables n'aient pas trop à payer, si les responsables des difficultés sont protégés par le tabou politique de la chasse aux sorcières?A notre époque, il n'est plus vivable de faire payer les contribuables, sans en face un minimum d'efforts pour qu'une pareille situation ne se reproduise jamais.Nadia SALAH

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc