×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Perversion

Par L'Economiste| Edition N°:1891 Le 05/11/2004 | Partager

Bush sera à la tête de l'administration américaine pour quatre ans. Cela signifie que les électeurs américains approuvent globalement la politique de la droite républicaine qu'il représente. Il faut en effet bien mesurer que si les Républicains représentent la droite aux Etats-Unis, le clan Bush regroupe l'extrême droite religieuse du Parti républicain. C'est la droite de la droite.Sur le plan international, dans de nombreux peuples, notamment le monde arabe, cette nouvelle est reçue avec une grande et profonde déception. Maintenant, le schéma est clair: les Etats-Unis d'Amérique, usant de leur position dominante, recourent à la force pour mettre de l'ordre dans ce qu'ils considèrent comme étant leur empire.Le président Bush a été et demeure, à notre sens, un grand pourvoyeur de terroristes et il est à craindre que la politique américaine, se maintenant telle qu'elle est, la haine et le terrorisme qu'elle engendre ne se développent encore plus.Dans la logique de la droite américaine, ce qui compte c'est que le territoire américain soit protégé. Les désordres et la violence qui peuvent être engendrés ailleurs ont très peu d'importance. Ceci signifie que les gens comme nous, un peu partout dans le monde, vont avoir à subir et souffrir des conséquences de la politique américaine et de la violence qu'elle génère. Le pis et le plus absurde, est que jusqu'à ces dernières années, le modèle libéral était très attractif. Il était même devenu l'objectif par excellence pour toutes les élites. La politique menée par l'administration Bush l'a complètement perverti. Même les concepts les plus importants sont en train de perdre leur sens. Bush promettait aux Irakiens la liberté et la démocratie: ils ont eu une invasion, la guerre permanente, le mépris de la vie humaine et la mort.Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse abonnement@leconomiste.com pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc