×
Progrès
Progrès Par Ahlam NAZIH
Le 10/04/2024

Le progrès peut s’avérer déroutant, dérangeant. Surtout pour ceux qui se laissent prendre de court par des innovations, sans oser sortir de leur zone de confort. Combien de... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Le FMI encourage BAM à fixer des objectifs d'inflation

Par L'Economiste| Le 22/02/2024 - 15:02 | Partager
Le FMI encourage BAM à fixer des objectifs d

Le Fonds monétaire international (FMI) a publié les conclusions préliminaires au titre des consultations de l'article IV avec le Maroc, lors de sa venue au Royaume. L'institution financière internationale exhorte la banque centrale (Bank Al Maghrib) à fixer un objectif d'inflation bien que la pression à la hausse sur les prix des matières premières et des produits alimentaires diminue.

L'inflation annuelle au Maroc est passée à 6,1% en 2023 par rapport à 6,6% en 2022, et la banque centrale anticipe une nouvelle baisse à 2,4% cette année en raison de la stabilité accrue des marchés alimentaires et d'une contraction des prix des biens importés. Le FMI recommande également "des efforts accrus pour augmenter les recettes fiscales". Dans ce sens, le gouvernement marocain est appelé à renforcer la "consolidation fiscale" à moyen terme et à élargir l'accès à la protection sociale.

Des réformes structurelles, telles que celle des entreprises publiques, l'implication accrue du secteur privé dans l'investissement, la lutte contre la corruption figurent, en outre, parmi les pistes préconisées par le FMI. Tout comme des mesures visant à favoriser la croissance inclusive et à stimuler la création d'emplois. 

Ce n'est pas tout : le fonds souligne l'importance du plan gouvernemental visant à améliorer les infrastructures pour réduire la pénurie d'eau et l'efficacité dans l'utilisation de la ressource. "Le plan d'infrastructure des autorités est essentiel pour réduire la pénurie d'eau, ainsi que avec une révision des tarifs de l’eau et des efforts supplémentaires pour améliorer l’efficacité de l’utilisation des ressources en eau." 

Enfin, l'institution prévoit que la croissance économique du Maroc augmentera progressivement jusqu'à environ 3,5% à moyen terme grâce à une demande intérieure plus forte, à une augmentation des exportations et à une hausse des investissements.
"La croissance économique s'est renforcée en 2023 grâce à la reprise de la demande intérieure et au dynamisme des exportations et devrait augmenter progressivement jusqu'à environ 3,5 % à moyen terme, stimulée par un investissement plus fort."