×
+ L'ÉDITO
Par Mohamed CHAOUI
Le 02/12/2021
Beau slogan

Le seuil fixé à 30 ans pour les candidats au concours de recrutement des 15.000 enseignants des...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Kénitra: 1,5 milliard de DH alloué à la stratégie de la RAK

Par L'Economiste| Le 04/02/2021 - 10:53 | Partager
Kénitra: 1,5 milliard de DH alloué à la stratégie de la RAK

La Régie autonome intercommunale de distribution d'eau, d'électricité et d'assainissement liquide de Kénitra (RAK) dispose d’un budget de 1,56 milliard de DH pour sa stratégie 2021-2025, dont 321,10 millions de DH au titre de cette année.

Selon le DG de la régie, Mustapha Zahri, la RAK a mis en place, une stratégie globale pour la période 2021-2025 basée principalement sur le programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027. Cette stratégie prend en considération le plan intégré de développement de la province de Kénitra 2015-2020, les études et les schémas directeurs d'électricité, d'eau potable, d'assainissement liquide, des RH et des systèmes d'information, les orientations du ministère de l'Intérieur ainsi que des recommandations de la Cour des comptes, a souligné Zahri.

Cette année, la valeur globale des projets programmés dans le cadre du budget intégré d'investissement atteint 289,74 millions DH dont 50,6 millions consacrés à l’électricité, 78,5 millions à l'eau potable, 142,05 à l'assainissement liquide et 18,59 aux services transversaux. L’objectif de la RAK est notamment de « renforcer et de structurer les réseaux de distribution conformément aux schémas directeur de l'électricité, d’améliorer la rentabilité commercial pour atteindre 94,50% à la fin de l’année 2025 et d'améliorer la flexibilité d’exploitation des réseaux de distribution du courant moyen et faible ». Dans le domaine de l’eau potable, la RAK compte également « augmenter l'énergie globale de stockage qui devrait passer de 66.800 m3 actuellement à 91.700 m3 en 2025, d'accroitre la rentabilité de 75% actuellement à 80% en 2025 ». Concernant l’assainissement, la régie compte, entre autres, créer une structure dédiée au séchage des boues opérant à l'énergie solaire.

Elle entend par ailleurs renforcer les capacités de la station de traitement des eaux usées à partir de l'année 2023 pour la protection du Oued Sébou et la plage de Mehdia.