×
Dérapage
Dérapage Par Mohamed CHAOUI
Le 24/05/2024

La dernière séance des questions orales de la Chambre des conseillers continue de faire des vagues. Particulièrement l’absence de réactivité de Mohcine Jazouli face au... + Lire la suite...

Recevoir notre newsletter

Collectivités territoriales : l'excédent à 4,65 milliards de DH à fin mars

Par L'Economiste| Le 24/04/2024 - 18:19 | Partager
Collectivités territoriales : l

Les collectivités territoriales affichent un excédent global de près de 4,65 milliards de DH à fin mars dernier contre 3,38 milliards de DH un an auparavant, selon l'exécution de leurs budgets publiée par la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce résultat tient compte d’un solde positif de 173 millions de DH dégagé par les comptes spéciaux et les budgets annexes, précise la TGR dans son Bulletin mensuel de statistiques des finances locales (BMSFL), notant que cet excédent est destiné à couvrir les dépenses engagées et devant être payées au cours de l’année 2024.

Les budgets annexes et les comptes spéciaux gérés par les collectivités territoriales ont dégagé, quant à eux, des soldes positifs de 4 millions de DH et 144 millions de DH à fin mars respectivement, contre un solde nul pour les budgets annexes et un solde positif de 173 millions de DH pour les comptes spéciaux réalisés un an auparavant.

L’excédent dégagé par les budgets des collectivités territoriales à fin mars 2024, auquel s’ajoutent les recettes d’emprunt de 61 millions de DH a permis le remboursement du principal de la dette pour 758 millions de DH et la reconstitution des excédents pour 4 milliards de DH.

A fin mars, les recettes ordinaires des collectivités territoriales ont atteint 9,7 milliards de DH en hausse de 10,1% par rapport à fin mars 2023. Ceci s’explique par la hausse de 5,8% des recettes transférées, de 47,9% des recettes gérées par l’Etat et de 9,5% des recettes gérées par les collectivités territoriales.

Quant aux dépenses globales réalisées par les collectivités territoriales (dépenses ordinaires, dépenses d’investissement et remboursements du principal de la dette) se sont établies à 5,9 milliards de DH, en baisse de 7,6% par rapport à leur niveau à fin mars 2023. Elles se composent à hauteur de 80,8% de dépenses ordinaires.