×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Docs. L'Economiste

    Spécial Fête du Trône 2018

    Le 27/07/2018 - 16:11 | Supplément

    special-fete-du-trone-2018_inter.jpg
     

    Mohammed VI

    Spécial Fête du Trône

    La marque Maroc

    Document(s) attaché (s) :

    Mohammed VI le leadership Maroc

    Le 28/07/2017 - 17:14 | Supplément

    dynastie_intern.jpg
     

    • Une monarchie constitutionnelle, la spécificité marocaine

    • Infrastructures, grands projets: Pas de pétrole, mais du génie

    •  Ces entreprises qui osent l’aventure africaine

    • INDH: Le modèle s’exporte

    Document(s) attaché (s) :

    Développement durable: La vision d'un Roi

    Le 29/07/2016 - 17:56 | Supplément

    une_une_dpt_durable.jpg
     

    «Depuis la prise de conscience de l’urgence climatique à Rio en 1992, le Royaume a résolument inscrit sa politique volontariste en matière de développement durable et de protection de l’environnement». Dans son discours prononcé en son nom par le prince Moulay Rachid, devant les 150 chefs d’Etats présents à la cérémonie d’ouverture de la COP21, le Souverain réaffirme les options du Maroc dans ce domaine. 

    Document(s) attaché (s) :

    Ultra N11

    Le 04/12/2015 - 17:49 | Supplément

    telechargement.jpg
     

    SOCIÉTÉ Femmes d’oligargue Grandeur & désillusion CITIZEN VIP : Aga Khan une dynastie de milliardaires fl amboyants Le prince Alber, la fi n d’un règne TENDANCES : Élégance, mesure et démesure Le luxe de l’exclusivité Du coff re fort à votre corps C’est cadeau ! ÉCLATS: Haute horlogerie, lire le temps autrement Haute joaillerie, alchimie de pierres précieuses Diamant rose, une brillante histoire ÉCLATS: Haute horlogerie, lire le temps autrement Haute joaillerie, alchimie de pierres précieuses Diamant rose, une brillante histoire CULTURE: Le luxe de l’art Expositions NEW IN STORE ADRESSES

    Document(s) attaché (s) :

    Ultra N11

    Le 30/11/2015 - 13:32 | Supplément

    Document(s) attaché (s) :

    PROVINCES DU SUD: LE GRAND DECOLLAGE

    Le 05/11/2015 - 18:39 | Supplément

    province sud.jpg
     

    •  Les 40 ans de la Marche verte: Un évènement exceptionnel

    • 40 pages d’analyse sur les transformations des provinces du Sud

    • Agriculture/Pêche/Tourisme/Infrastructures

    Document(s) attaché (s) :

    Ultra N°10

    Le 04/11/2015 - 12:44 | Supplément

    ultra_10.jpg
     

    AHMED RÉDA GUÉDIRA, MÉMOIRE D'UN PÈRE, SOUVENIR D'UN FILS FARAH DIBA, LA DERNIÈRE IMPÉRATRICE S.T. DUPONT, L'INCROYABLE ODYSSÉE MODE, UN HOMME PEUT EN CACHER UN AUTRE MOVEMBER, DES MOUSTACHES POUR LA VIE CONCEPT-CARS, LE DESIGN AUTOMOBILE SE FAIT ART LA MODE FAÇON OU CONTREFAÇON DE L'ART ?

    Document(s) attaché (s) :

    Ultra N°9

    Le 04/11/2015 - 12:35 | Supplément

    ultra9.jpg
     

    FASHION HÉRITAGE

    LES BOMBES DE FRANCFORT

    SAID TAGHMAOUI, DANS LA PEAU D'UN SUPER HÉROS

    MYRIAM EL KHOMRI, LES ORS DE LA RÉPUBLIQUE

    QUELLE FEMME ETES VOUS ?

    TRENCH DE VIE

    Document(s) attaché (s) :

    Ultra n° 8

    Le 11/09/2015 - 17:29 | Supplément

    ultra_8.jpg
     

    ILS SONT PAS "MÂLES" ROLLING STONES, BUSINESS & ROLL QUAND LES DÉFILES DÉRAILLENT SELFIE MANIA, ATTENTION PSYCHOSE LA VIE AU BUREAU EN BONNE INTELLIGENCE SEPTEMBRE EN VACANCES

    Document(s) attaché (s) :

    MOHAMMED VI & L'AFRIQUE: UNE OUVERTURE ROYALE

    Le 29/07/2015 - 13:44 | Supplément

    La valeur d’un Royaume

    EN moins de dix ans, le contexte a profondément changé. D’une part, le continent africain est passé au milieu du paysage marocain. D’autre part, le Maroc se pose de mieux en mieux sur le radar africain. Bien sûr, il ne faut pas surévaluer les opportunités. L’Afrique décolle vite, certes, mais elle part de très bas: si les taux sont forts, les valeurs absolues restent modestes, pas assez massives pour nourrir toutes les ambitions du Royaume. Pourtant, pas question de passer à côté. Il faut quand même investir et s’investir, pour faire partie du voyage, car il en vaut la peine. On le voit tous les jours avec les résultats des entreprises qui ont investi. Et on voit aussi le résultat, ici, avec d’autres investissements qui s’installent au Maroc pour s’associer à la plateforme africaine que le Royaume porte. Les Marocains ne sont pas les seuls à avoir repéré ce phénomène africain. Le Nigéria, le Kenya sont sur la même visée. Ce n’est pas tout. Outre les présences historiques, les promoteurs de chez nous rencontrent maintenant des Coréens, des Chinois, des Pakistanais et des Indiens, prêts à se battre durement pour un contrat très moyen, avec des prix de revient bien ajustés. Et souvent une meilleure offre en matière de ressources humaines. Il faut souligner cette évolution, qui va aussi vite que les taux de croissance. La compétition n’est plus seulement financière. Elle ne se joue plus uniquement sur les apports techniques. Elle devient humaine, donc à facettes multiples. Non seulement il faut une technicité de niveau international, mais il faut aussi savoir s’organiser, savoir mobiliser des compétences sociologiques, managériales, culturelles… Avec par-dessus le marché, des sensibilités religieuses et des savoir-faire politiques. Et ce n’est pas encore suffisant. Vu du Maroc, on mesure mal ce que peut valoir une volonté politique autour d’un Roi. Et aussi ce que peut valoir un Royaume qui fonctionne. La différence saute aux yeux, quand le hasard place des Marocains à côté de Sud-Africains, qui se sentent chez eux sur tout le continent. Ces derniers n’ont plus le leader qu’il faut pour incarner une vision, donc produire des actions. Une autre différence saute aux yeux quand ce même hasard place des Tunisiens avec nos Marocains. Il vient aux premiers une tristesse admirative: «Nous aussi, on aurait pu, si on avait eu un pays qui marche», avec une compagnie aérienne, des banques, des Affaires étrangères, une armée… Les Marocains de l’intérieur auront du mal à en croire leurs yeux, pourtant c’est vrai: les Marocains de l’extérieur ont la réputation d’être de gros travailleurs, respectueux de leur parole et bien organisés. Mais attention, le moindre triomphalisme, le moindre soupçon de domination sera sanctionné d’éviction. Le continent en a bien trop souffert pour en supporter encore, même et y compris sous forme de peccadille. Dans leur mémoire, les Marocains aussi ont ces mêmes vexations. Cela devrait les rendre sages.

    Nadia SALAH

    Document(s) attaché (s) :

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      abonnement@leconomiste.com
      mareaction@leconomiste.com
      redaction@leconomiste.com
      publicite@leconomiste.com
      communication@leconomiste.com

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc