×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Moulay Yacoub met en valeur ses forêts

Par L'Economiste | Edition N°:3263 Le 27/04/2010 | Partager

. 460 millions de DH pour les eaux et forêts de la région. Reboisement, régénération, sensibilisation… les actionsPOUR commémorer le 40e anniversaire de la Journée de la Terre, la province de Moulay Yacoub a organisé de nombreuses activités officielles et associatives. L’objectif étant de mobiliser la population autour du thème de la protection de l’environnement. Le coup d’envoi de cette célébration avait été donné dans la forêt d’Aïn Chkef. Ici, Mohamed Anis, gouverneur de la province de Moulay Yacoub, a fédéré autour des actions «vertes» plusieurs administrations, associations, et écoles. Ces dernières ont ainsi sensibilisé les hommes de demain à la sauvegarde de la nature. Ecoliers et officiels ont planté de leurs mains des arbres marquant la continuité de la vie dans une forêt menacée. Associé à cette célébration, le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) veut renforcer ses engagements en faveur de l’environnement et consolider la conscience écologique des citoyens. L’établissement prévoit une série de manifestations dédiées à la protection de l’environnement. Selon ses responsables, des actions d’information et de sensibilisation autour de trois thématiques distinctes sont à l’ordre du jour. Il s’agit de la promotion de modes d’organisation du parcours en forêt pour la protection des mises en défens, la promotion des techniques de conservation des eaux et des sols au niveau des bassins versants, l’organisation d’opérations de plantation d’arbres, de sorties éducatives et de nettoiement au niveau des forêts urbaines et périurbaines.Le programme concerne tout le territoire de la région et presque tous les champs d’intervention de la direction des eaux et forêts. Celle-ci s’est déplacée d’abord à Sefrou, où elle a axé son intervention sur la promotion des techniques de conservation des eaux et des sols au niveau des bassins versants, moyennant une visite de terrain selon un circuit qui permet de montrer les actions de conservation des eaux et des sols.A Moulay Yacoub, la communication était à l’honneur autour des forêts urbaines et périurbaines. Ici, l’on a assisté à une opération de plantation d’arbres forestiers, l’organisation de visites guidées, et une action de ramassage des ordures. Puis à Boulemane, un atelier d’information a été organisé et suivi d’une visite sur le terrain. Cette action vise une large information et sensibilisation du public sur la compensation des mises en défens, et son rôle dans la facilitation de la gestion participative et durable des forêts et des parcours forestiers.Notons que ces manifestations marquent un jalon dans la sensibilisation et la prise de conscience de l’importance des questions environnementales, ainsi que dans la communication autour du rôle clef que joue le département forestier dans ce domaine.Il est à rappeler qu’au niveau de la région Fès-Boulmane, la stratégie du HCEFLCD vise la reconstitution et la valorisation des écosystèmes forestiers et la lutte contre la désertification à travers le reboisement, la régénération, la conservation des eaux, des sols et de la biodiversité et l’amélioration du niveau de vie des populations riveraines. Tenant compte de cette stratégie, des potentialités et des contraintes de la région, la direction régionale des eaux et forêts a identifié six projets décennaux, validés par le HCEFLCD, d’un montant d’environ 460 millions de DH. Dans le cadre de ces projets, des programmes ambitieux de reboisement, de régénération et d’amélioration sylvo-pastorale sont lancés dans tous les écosystèmes forestiers de la région, notamment dans les territoires des provinces de Boulmane et Sefrou. Ceci, tout en accordant la priorité aux essences naturelles tels le cèdre, le thuya et le caroubier. Le programme de reboisement arrêté pour la campagne 2010-2011 est de 2.810 ha de plantations nouvelles, 1.860 ha de consolidation de plantations anciennes et la production de 3.270.000 plants. Le montant alloué à ce programme est de l’ordre de 24 millions de DH. Pour accompagner ces actions de reconstitution des écosystèmes forestiers, les services des eaux et forêts procèdent annuellement à la compensation des droits d’usage en organisant les usagers en associations qui, en respectant les zones à régénérer et à reconstituer, bénéficient d’un montant de 250 DH/ha/an. Au titre de l’année 2010, le nombre d’associations est de 14, qui bénéficient d’un montant de 1,65 million de DH pour une superficie reboisée de 6.600 ha.


Aménagement

EN matière de conservation des eaux et sols, et tenant compte des conditions écologiques spéciales de la région (précipitations torrentielles et sols friables), les services des eaux et forêts jouent un rôle capital dans la lutte contre l’érosion et la protection des infrastructures en aval. Le projet d’aménagement du bassin versant du Haut Sebou en amont du barrage Allal El Fassi (Projet AEF-JBIC) est l’un des principaux projets qui œuvrent dans ce domaine. Ce projet couvre une superficie de 2.083 km², répartie sur les territoires de deux provinces et 9 communes rurales. L’investissement qui lui est dédié est de 142,71 millions de DH.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc