×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les Scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:402 Le 17/12/1998 | Partager

· Banques: L'UMT ne suit pas la CDT
L'appel à la grève générale lancé par le Syndicat National des Banques/CDT pour aujourd'hui 17 décembre ne fait pas l'unanimité. L'Union Syndicale Interbancaire, affiliée à l'UMT, se désolidarise de ce mouvement. Dans un communiqué diffusé la veille, Ce syndicat, signataire de la Convention Collective avec le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM), s'interroge sur le bien-fondé de cette manoeuvre. Il rappelle que "l'ensemble du personnel des banques réitère son attachement à son unité au sein de l'USIB-UMT, engagée depuis plus de trois mois dans des négociations avec le GPBM pour de nouvelles conquêtes sociales à même d'améliorer et de promouvoir la situation du personnel".

· Les comptes consolidés arrivent
Le Conseil National de Comptabilité vient de finaliser le projet des comptes consolidés ainsi que le plan comptable des coopératives. La doctrine marocaine en matière de comptes consolidés s'inspire de la pratique française.
Lorsqu'ils seront adoptés par le législateur, ces deux outils attendus par la communauté des professionnels de chiffres devraient compléter le dispositif actuel d'instruments de l'information financière.

· Concours à l'économie: +8,3% en octobre
Les agrégats monétaires ont enregistré une nette évolution en octobre, selon Bank Al-Maghrib. Ainsi, les avoirs extérieurs nets ont atteint 42,872 milliards de DH, soit une hausse de 5,3% par rapport à octobre 1997. Les créances sur l'Etat se sont pour leur part élevées à 86,729 milliards affichant une augmentation de 2,2% en comparaison avec la même période en 1997.
Les concours à l'économie se sont, eux, établis à 171,096 milliards contre 157,95 en octobre 1997 (+8,3%).

· Volvo: Vendre 150 unités en 1999
Le coup d'envoi de la Volvo S80 sur le marché marocain a été donné hier par Saïda Star Auto. La marque suédoise compte ainsi développer sa part de marché sur le segment haut de gamme. La S80 sera commercialisée à partir de 700.000 DH.

· First Plastics: Avis technique du LPEE
L'entreprise First Plastics annonce qu'elle est aujourd'hui, au Maroc, la première société à avoir obtenu le premier avis technique du Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes (LPEE).

· Le CNJA à Madrid
MM. Abdellatif Laraki, président de session et Habib El Malki, secrétaire général du Conseil National de la Jeunesse et de l'Avenir (CNJA), sont à la tête d'une délégation de ce conseil qui s'est rendue hier à Madrid et ce, pour participer à la deuxième rencontre entre le CNJA et le Conseil Economique et Social d'Espagne qui prend fin demain 18 décembre. Sous le thème: "Concertation sociale au sein de l'entreprise dans le contexte Euro-méditerranéen", cette manifestation prévoit un échange de points de vue et d'analyses concernant l'expérience respective des deux pays en matière de concertation et de dialogue social.

· La formation à l'heure de la mondialisation
Le Pr Driss Guerraoui, conseiller du Premier ministre et membre du Secrétariat Général du Conseil National de la Jeunesse et de l'Avenir, donne une conférence sur le thème: "Quelle formation à l'heure de la mondialisation?". Celle-ci a lieu aujourd'hui 17 décembre à l'Institut Supérieur d'Etudes Maritimes. M. Guerraoui mettra notamment en évidence les défis générés par la mondialisation et liés à quatre ruptures essentielles caractérisant le système actuel de l'économie mondiale, à savoir une rupture économique, une rupture technologique, une rupture sociale et celle liée au système de gouvernance des entreprises, des Etats-Nations et par extension de la communauté internationale. Ces ruptures interpellent le système national de formation, suggèrent des orientations stratégiques et des mutations essentielles.

· L'Institut National Démocratique à Rabat
L'Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) a ouvert un bureau à Rabat, Rue Oued Fès. Ce bureau de liaison est appelé à jouer le rôle de base d'opérations dans sa coopération avec les partis politiques marocains et le Parlement. Il comprend une équipe composée de membres de différentes nationalités. Ceux-ci possèdent notamment une expérience politique et professionnelle. Rappelons que cette organisation, dont le siège est aux Etats-Unis, travaille au Maroc depuis octobre 1997 à la demande des partis politiques. Elle a organisé, en mars 1998, des ateliers sur le rôle des groupes parlementaires et en juillet sur la formation d'alliances entre partis. Pour 1999, le programme de travail du NDI sera fixé sur les besoins spécifiques exprimés par les partis et le Parlement.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc