×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
De bonnes sources

Les Scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:303 Le 06/11/1997 | Partager

· Douane: Aménagements
M. Driss Jettou, Ministre des Finances et de l'Industrie (entre autres) annonce des aménagements douaniers: apurement du passif, règlements des contentieux sur les poids, mesure et déchets, simplification du cautionnement, fixation d'un délai maximum de dédouanement à 48H. En outre, la procédure de la valeur en douane devra intégrer les accords du GATT, avec contrôles a posteriori. Les admissions temporaires toujours en souffrance verront la procédure de paiement ou de réexportation facilitée.

· Baisse électrique
L'ONE, grâce à la baisse progressive des droits de douane, descendra de 20% le tarif de l'électricité industrielle. Ceci devra se faire sur 5 ans et appartient à la politique de la mise à niveau.

· Mise à niveau des bilans
Quelque 1.200 sociétés ont déposé leur déclaration avant la date butoir pour réviser leur bilan, conformément à ce qu'a prévu l'article 10bis de la présente Loi de Finances. La date butoir n'a pas été officiellement levée, mais le Ministère des Finances pense qu'avec les retardataires il y aura 2.000 déclarations déposées.

· Mystère sur la fusion des sucreries
Les trois sucreries SUBM, SUNAT et SUTA ont-elles fusionné ? Le Ministère de Commerce et de l'Industrie, ministère de tutelle, refuse pour l'heure de se prononcer sur ce point. La fusion serait «toujours en cours». En revanche, des sources concordantes affirment que la fusion a déjà été opérée.

· Financement des infrastructures
Il se prépare des produits de financement des infrastructures. Aucun détail n'a filtré pour le moment sur le contenu de ces produits: les promoteurs veulent protéger leur avance technique et commerciale.

· Routiers français: Pas de gros impacts
Contrairement aux craintes, la grève des routiers français n'a pas pour l'instant eu de grands effets sur les exportations marocaines de fruits et légumes. La raison invoquée: sur le total export Maroc des produits agricoles (environ un million de tonnes), aujourd'hui près de 30.000 tonnes ont été expédiées dont une grande partie hors Europe (Canada, Scandinavie, Pologne, Russie). Reste que la tomate, dont les 3/4 des tonnages sont transportés par camions, a subi des «désagréments». En effet, le 3 novembre 1.500 tonnes de tomates ont été bloquées à Perpignan et 400 tonnes le 4 novembre. Les exportateurs utilisent d'autres moyens: rails ou routes secondaires. De plus, depuis le 1er novembre, un transport par bateaux a été mis en place, et ce jusqu'à la fin de la grève. Il est probable, souligne un professionnel, que «ce programme par bateaux rapides et pour de petites capacités soit conservé après» pour décongestionner les arrivées par camions sur Perpignan.

· Privatisation de la BNDE: Les dernières avancées
Il semble que la privatisation de la BNDE soit en bonne voie. Le consortium formé autour de la BMCE figure en bonne place. Une réunion aurait été tenue vendredi 31 octobre avec le ministre de la Privatisation. Reste l'aval de la Commission de Transfert. A préciser que de fortes rumeurs avaient circulé autour de l'augmentation du capital de la BMAO par l'actuel management de la BNDE. Le Ministère de la Privatisation s'y serait fermement opposé. Toujours dans le chapitre des étrangetés, les cours de la BNDE restent élevés, sur la base de bénéfices exceptionnels et de très petites transactions en cessions directes. Ce phénomène irrite les observateurs.

· Citibourse: Le dossier aux Finances
Le litige qui oppose les fondateurs de Citibourse à la SBVC, la Bourse de Casablanca, n'est toujours pas réglé. Le dossier est actuellement soumis à l'arbitrage du ministre des Finances.

· ONA: Un fonds de 100 millions de Dollars
L'ONA serait en train de monter un fonds de 100 millions de Dollars appelé Meadle East North Africa Fund Company Limited. De bonne source, il est indiqué que «la moitié du fonds sera investie au Maroc. Citibank International, Cargill et des institutionnels locaux de premier rang ont déjà donné leur accord» . La même source précise: «Une équipe de l'ONA dirigée par M. Fouad Filali, président du Groupe, est actuellement au Moyen-Orient pour prendre contact avec des investisseurs de la région» . L'existence de ce fonds, déjà révélée par la presse, n'a jusque-là pas été confirmée par la présidence du holding. Taquiné sur la question lors de la conférence de presse relative à la publication des résultats semestriels du Groupe, M. Filali s'était contenté de souligner de manière circonspecte qu'il «existait plusieurs projets mais qu'aucun dossier n'était imminent». Interrogé à nouveau sur cette question, le holding a, une nouvelle fois, opposé un quasi-démenti.

· Banque d'affaires en création
Le secteur financier va bientôt accueillir une nouvelle banque d'affaires, La Financière Capitale qui sera installée à Rabat «près des centres de décision». De bonne source, la structure est conçue sous la forme d'une holding coiffant une société de gestion d'actifs (Capitale Asset Management), une société de bourse (Euro-Bourse), une structure pour l'ingénierie financière (Capitale Trust) et une autre pour la gestion de patrimoine (Capitale Patrimoine). Le tour de table est composé «de plusieurs personnes ayant exercé dans la haute administration, de cadres du privé et de deux banques d'affaires européennes» , indique la même source. Une banque américaine est également pressentie pour participer à ce tour de table.

· Usine de margarine chez Lever
La multinationale anglo-néerlandaise, qui reste sur un «excellent exercice» (+25% des ventes) est en train de construire une unité industrielle à Casablanca Aïn Sebaâ où elle produira, entre autres, de la margarine de marque Rama. A noter que Lever Maroc importe ce produit d'Espagne depuis plusieurs mois. Sur le plan commercial, la margarine «a donné des résultats probants en dépit des droits de douane qui restent dissuasifs».

· L'Etat assigne la SNEP en Justice
La participation des salariés au capital de la SNEP, entreprise de la chimie privatisée en 1993, oppose actuellement le Ministère de la Privatisation à la Direction de la société. Celle-ci n'a pas respecté ses engagements: préparer ses employés à acquérir les 5,3% du capital encore contrôlé par l'Etat, malgré plusieurs appels du Ministère. De bonne source, il est souligné que la SNEP a de surcroît augmenté son capital sans avoir au préalable convoqué de manière légale l'actionnaire public à l'AGE. L'affaire a été portée devant la Justice. Une première audience est fixée le 25 novembre. Les intérêts de l'Etat sont défendus par Me Mohamed Naciri.

· Blé: Importations
L'ONICL continue ses appels d'offres pour la couverture des besoins en blé tendre destiné à la farine subventionnée. La dernière opération porte sur l'importation de 100.000 tonnes réparties entre les ports de Casablanca (60.000 t), Agadir (30.000 t) et Nador (10.000 t). Le marché à été enlevé par Copragri (60.000 t), Somacéréales (30.000 t) et Cargill (10.000t). La livraison est prévue courant décembre.

· Première pub CD-Rom au Maroc
C'est Rocca, entreprise spécialisée dans le sanitaire, qui a passé commande de la première publicité marocaine sur CD-Rom. Son agence de communication est Avenir Conseil. Cette publicité est une annonce animée, avec liaisons hypertexte. Elle sera éditée dans le CD-Rom de L'Economiste pour la version 1998, laquelle sortira à la mi-janvier. Il s'agit de la deuxième version de ce CD-Rom.

· Blé: 4,25 Mq collectés
Le marché intérieur des céréales de la récolte 1997 s'est pratiquement tassé. Au 31 octobre, la collecte portait sur un volume de 4,25 millions de quintaux, en hausse de 3% par rapport au 15 du même mois. D'après les statistiques du bureau d'Information de l'ONICL, 93% de la commercialisation concerne le blé tendre.

· Un nouveau DG à Cosumar
M. Kamal El Ayoubi, 35 ans, est le nouveau directeur général de Cosumar. Il remplace ainsi M. Lekbir Belaïdi qui avait été nommé à ce même poste en février 1997. M. El Ayoubi a intégré le Groupe ONA en 1994 comme directeur du Contrôle de Gestion Groupe où il prend en charge, jusqu'en 1997, les directions centrales de l'Audit Interne, du Plan Stratégique et des Systèmes d'Information.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc