×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le congrès de l’eau à Marrakech
Les nouveaux défis de l’expertise mondiale

Par L'Economiste | Edition N°:1857 Le 20/09/2004 | Partager

. Il a ouvert ses portes hier avec plus de 2.000 congressistes. L’IWA a programmé des centaines de séances techniquesDepuis hier, et pendant une semaine, Marrakech abrite le quatrième congrès mondial de l’eau, organisé par l’association internationale de l’eau (IWA). Les 2.000 congressistes, tous des professionnels en matière d’eau, sont venus d’une centaine de pays (chercheurs et dirigeants d’entreprise). Ils auront bien du pain sur la planche et des journées plutôt studieuses. Ainsi au programme de cette quatrième édition qui se tient pour la première fois en Afrique du Nord, différents thèmes liés à la problématique de l’eau dans région et de manière plus générale dans les pays en voie de développement. D’autres thèmes spécifiques aux pays africains et aux pays du MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), seront également traités, d’autant plus que la 5e édition de ce forum mondial aura lieu à Pékin, en Chine. Egalement, parmi les thèmes scientifiques, l’exploitation des systèmes d’eau potable et des eaux usées et l’innovation dans les processus de traitement des eaux usées. La gestion intégrée des ressources en eau, la gestion des bassins versants et celle des infrastructures sont aussi dans le programme. A noter que l’IWA met l’usage des technologies innovantes pour améliorer les services de l’eau parmi ses priorités. Un atelier leur sera consacré. En plus des séances plénières, 500 séances techniques et quinze ateliers de travail sont prévus ainsi que réunions, séminaires et tables rondes. La tenue d’un congrès pareil à Marrakech après la Cop 7 devra placer Marrakech parmi les capitales de l’eau. La notoriété de la cille ocre a beaucoup pesé dans ce choix ainsi que la politique et le programme entamé par le Maroc dans le domaine de l’eau. Selon Ali Fassi Fihri, directeur de l’ONEP (office national d’eau potable), à fin 2007, non seulement toutes les villes seront approvisionnées en eau potable, mais aussi le monde rural. Autrement dit, 90% des Marocains disposeront d’eau dans leurs foyers. Du côté de l’assainissement liquide, si le Maroc accuse encore un grand retard dans ses projets, beaucoup de réformes sont faites et des chantiers sont ouverts. Un congrès pareil devrait donner un sérieux coup de pouce à la réalisation de ces chantiers. Et le coup de pouce sera aussi au niveau touristique, puisque la cité ocre démarre sa saison de congrès avec une si grande manifestation. Pour rappel, c’est aussi le GRIT, (CRT aujourd’hui) qui, en partenariat avec l’Association marocaine de l’eau potable et l’assainissement (AMEPA), a défendu la candidature de Marrakech pour abriter ce forum en 2005. La candidature marocaine a été retenue en 1999 parmi celles du Japon, l’Indonésie et la Malaisie. Et c’est Atlas Voyages qui a été chargée de la logistique de cette manifestation, dont le budget annoncé dépasse les 50 millions de DH.


Les dernières innovations

Parallèlement aux travaux de ce quatrième congrès mondial de l’eau, une exposition de matériel et services a été mise en place dans l’enceinte du Palais des congrès sur une surface de 2.000 m2. Selon les organisateurs, une centaine d’entreprises y seront présentes à commencer par tous les distributeurs marocains de l’eau et l’électricité et l’assainissement comme Lydec ou Redal. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc