×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: Un programme de développement pour Sidi Othmane

Par L'Economiste | Edition N°:1861 Le 24/09/2004 | Partager

. Le complexe administratif sera également un complexe culturel et social Le Conseil d’arrondissement de Sidi Othmane a présenté dernièrement son programme de développement lors d’une réunion avec le président du Conseil de la ville. «C’est un programme riche et diversifié qui se veut à la hauteur des ambitions des 200.000 habitants de cet arrondissement. La population de cette zone a longtemps été négligée par les conseils précédents», avance Mohamed Maaït, premier vice-président de l’arrondissement de Sidi Othmane. Le programme de développement de cet arrondissement commence par l’achèvement de certains projets déjà entamés par le passé. Ainsi, le projet de complexe administratif, dont la première tranche a nécessité la somme de 22 millions de DH, sera transformé en complexe culturel, social et administratif. «Beaucoup d’argent a été gaspillé dans ce complexe. L’administration n’a pas besoin de tout ce luxe pour travailler», commente le premier vice-président. D’autre part, une solution pour le pont de l’avenue 10 Mars, qui a suscité beaucoup de remous de par son emplacement inadéquat, sera étudiée. Selon Mohamed Maaït, l’arrondissement de Sidi Othmane, étalé sur une superficie d’environ 658 hectares, est une petite ville en béton. Pour essayer de remédier à cette situation, trois grands parcs seront réaménagés. Le parc Alesko sur une superficie de 246.000 m2 et abandonné depuis plus de 12 ans est devenu un refuge pour les clochards et les SDF. Des cadavres y ont été découverts. Il a fait récemment l’objet d’une campagne de nettoyage et de restructuration avec la collaboration d’autres arrondissements. Le jardin «Bloc 12» de 48.000 m2 et le jardin «10 Mars» de 3.000 m2 seront également réaménagés. Les jeunes et le sport ne seront pas oubliés. La totalité des espaces réservés au sport sera de 11.000 m2. Une grande salle couverte de 1.144 m2 est en phase de construction et accueillera ses premiers utilisateurs au milieu de l’année prochaine. Un autre grand projet sportif est en cours de préparation. Baptisé «Zellaka», ce projet comportera des terrains de sport, une piste pour l’athlétisme et des espaces verts. Il nécessitera un budget de 2,5 millions de DH.La maison de la jeunesse Al Joulane, jusqu’à récemment en stade de délabrement avancé, a été complètement métamorphosée. Elle est aujourd’hui l’une des plus grandes maisons de jeunes de Casablanca avec une grande salle de spectacle d’environ 1.000 places et une bibliothèque. Ce projet a nécessité un budget de 4,5 millions de DH.Plusieurs routes et espaces vides seront goudronnés lors de ce programme. Ainsi, quelque 26.000 m2 au quartier Mabrouka, 20.000 m2 à Hay Salama, 20.000 m2 à Lalla Meriem et 10.000 m2 à Sidi Othmane seront asphaltés. Mohamed AKISRA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc