×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Budget UE: Les propositions britanniques rejetées

Par L'Economiste | Edition N°:2167 Le 08/12/2005 | Partager

. Elles ont soulevé un tollé notamment parmi les nouveaux membres LE président du Parlement européen (PE) Josep Borrell, a rejeté mardi 6 décembre, comme la plupart des gouvernements européens, les propositions britanniques sur le budget 2007-2013 de l’Union européenne (UE). Dans un communiqué, Borrell a jugé “inacceptable” le projet britannique qui prévoit une baisse de l’enveloppe globale à 846,75 milliards d’euros, soit 1,03% du PIB de l’UE, bien en dessous du montant souhaité par la Commission et le Parlement européens. Les principales coupes du projet britannique portent sur les aides aux nouveaux Etats membres (14 milliards d’euros) et le développement rural (7 milliards d’euros). “La Commission européenne les considère comme inacceptables. Je partage ce point de vue. Ce qui n’est pas acceptable ne doit pas être accepté”, a déclaré Borrell dans le communiqué. La Commission européenne plaide pour un budget important de 943 milliards d’euros (1,14% du PIB) sur la période 2007-2013, alors que le Parlement européen estime que 883 milliards d’euros (1,07% du PIB) seraient suffisants. La quasi-totalité des capitales européennes, notamment les nouveaux Etats membres, ont réagi négativement mardi à la proposition britannique. Les critiques ont surtout épinglé le fait que les nouveaux Etats membres, les plus pauvres et les plus pressés de recevoir de l’aide, seraient les plus désavantagés par cette proposition.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc