×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: 20 ans de prison pour les violeurs

Par L'Economiste | Edition N°:1847 Le 06/09/2004 | Partager

. La Cour a assorti les peines d’une amende de 120.000 DH. La victime s’est évanouie à l’écoute des plaidoiries de la défense des accusésLe verdict est tombé dans l’affaire du viol collectif qui a secoué l’opinion publique début août à Agadir. La Chambre criminelle près la Cour d’appel a, en effet, condamné tard, dans la nuit de jeudi à vendredi derniers, les mis en cause à des peines allant de 20 ans à six mois de prison ferme.C’est le principal accusé qui a été condamné à la plus lourde peine. Mostafa Z. (29 ans) a ainsi écopé de 20 ans de prison ferme pour enlèvement, séquestration, viol et ivresse. Ses acolytes, Abdelghani T. (29 ans) et Abderrahim C. (23 ans) ont été, quant à eux, condamnés à 15 ans de prison ferme chacun pour enlèvement et viol collectif. Six autres inculpés ont été condamnés à 10 ans ferme chacun. Ils ont entre 24 et 30 ans. Trois autres accusés ont écopé de 6 mois de prison ferme pour non-dénonciation de crime.Ces peines ont été assorties d’une amende de 120.000 DH à titre d’indemnisation. La défense de la victime avait réclamé 10 millions de DH. C’est pour cela que le verdict a été jugé insatisfaisant pour la partie civile. Me Taha, défenseur de la victime, a affirmé qu’ils allaient interjeter appel. Au cours de l’audience, la victime a eu une crise de nerfs avant de s’évanouir. C’était au moment des plaidoiries de la défense des accusés. Plaidoiries au cours desquelles les avocats cherchaient à amoindrir la gravité de l’acte de leurs clients. La description de la scène de viol n’était pas, on s’en doute, sans remuer chez la victime le douloureux souvenir de cette nuit qui aurait dû être pour elle une nuit comme une autre. Sans plus. Elle se promenait alors vers 18h en ce début juillet dans les environs de Tikiouine, dans la périphérie d’Agadir. Elle était accompagnée d’un homme qui n’allait pas tarder à prendre la poudre d’escampette, l’abandonnant à son sort, face à son destin, suppliant les trois premiers agresseurs. Rien n’y fait, leur instinct criminel s’est fermé à toute mansuétude, à toute clémence. Ils feront subir à la femme de 36 ans les affres d’un viol collectif, sauvage, inhumain. Cela a duré jusqu’à 3h du matin. Ils ont été 20 à se relayer sur le corps meurtri, blessé, sourds aux supplications de la femme, à ses prières. Ils lui ont fait endurer un véritable supplice, raconte son avocat. Deux opérations chirurgicales ont été nécessaires pour rafistoler ce qui pouvait l’être encore. Mais, c’était trop tard. Le mal est déjà fait et la plaie est bien là. Deux tentatives de suicide, des dépressions nerveuses successives et un état psychologique au plus bas. Elle a eu pourtant le courage d’affronter et de regarder dans les yeux ses bourreaux. Dans la salle d’audience du tribunal d’Agadir, elle a contenu sa rage, sa colère, sa soif de vengeance, confiante en la justice. Celle-ci l’a apparemment déçue. Elle sait que malgré les lourdes peines, elle ne sera jamais comme avant, normale, femme. Son avenir a été brisé tout autant que sa vie. Qui voudra d’elle comme épouse, comme mère? Déjà dans la salle d’audience, les regards qui se portaient sur elle étaient lourds de signification. Jamais cette femme ne retrouvera une vie normale, ni ne dormira comme tous les êtres normaux, estime un psychologue. Elle portera à toujours les stigmates de cette nuit de cauchemar que rien ne laissait prévoir. Jamal Eddine HERRADI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc