×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Evénement

La facture s’alourdit pour la Samir

Par L'Economiste | Edition N°:4605 Le 10/09/2015 | Partager
Le raffineur annonce une perte de 2,2 milliards de DH au premier semestre
Un nouveau conseil d’administration ce vendredi 11 septembre

Très attendu, le conseil d’administration de la Samir du 8 septembre a renvoyé les décisions importantes pour vendredi 11 septembre. Les administrateurs fixeront les modalités de la prochaine augmentation de capital qui devient une vraie urgence. Sauf que les nombreux reports laissent les observateurs circonspects

Le conseil d’administration de la Samir du 8 septembre a accouché d’une souris. Aucune décision importante n’a été prise. Les administrateurs ont cependant constaté la poursuite de la dégradation de la situation de l’entreprise. Après le résultat déficitaire de 2,5 milliards de DH de 2014, le raffineur essuie une perte de 2,2 milliards de DH rien que sur les six premiers mois de 2015. L’arrêt de maintenance quinquennal de la raffinerie en janvier et février explique en partie les résultats du raffineur. Les fâcheries du raffineur avec les distributeurs et le pétrole bon marché à l’international ont aussi fortement pesé. Les distributeurs ont renforcé leur approvisionnement sur les marchés étrangers vu le niveau bas du cours du pétrole. Résultat, les ventes de la Samir ont décroché de 32% au premier semestre entraînant une chute de moitié du chiffre d’affaires.
La dégradation des indicateurs financiers qui n’est pas à proprement dit une surprise, accentue l’effort d’assainissement à mener s’il y a une réelle volonté de sauver l’entreprise. Les administrateurs se réuniront de nouveau vendredi 11 septembre pour fixer les modalités de l’augmentation de capital annoncé début août. Le manque de diligence jusqu’ici fait douter de nombreux observateurs sur la détermination de l’actionnaire principal à injecter les fonds nécessaires pour redresser l’entreprise.
La raffinerie est quasiment à l’arrêt depuis plus d’un mois et la persistance de cette situation ne fait que saler la facture. La baisse des cours du pétrole ces dernières semaines pourrait également peser sur la valorisation des stocks, s’il en existe encore.
Aujourd’hui, les voix sont unanimes sur le caractère non stratégique de la raffinerie. Cela dit, l’arrêt des unités de production sera une décision douloureuse à prendre, notamment au regard du coût social d’une fermeture de la raffinerie.
Par ailleurs, il apparaît que la viabilité de la Samir, même en cas d’accord avec ses créanciers, passe par une amélioration de sa relation avec les distributeurs. Sinon, le raffineur ne pourrait pas résister aux importations massives. Il serait difficile de reprocher aux distributeurs d’optimiser leurs sources d’approvisionnement. En tout cas, face aux défaillances de la Samir, ils ont pris leurs précautions. «Nous allons accélérer le déploiement des programmes d’investissement dans les plateformes de stockage», note un professionnel. Pour les experts, l’enjeu, aujourd’hui, se situe surtout à ce niveau. 

J. R.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc