×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4178 Le 24/12/2013 | Partager

■ Un appareil qui traduit le «langage» de son chien!
Quel propriétaire de chien n’a jamais rêvé de comprendre ce que tentait de lui raconter son «toutou» en le regardant, en grognant ou en effectuant un jappement? Un rêve qui pourrait bel et bien devenir réalité ! En effet, les chercheurs de la société scandinave spécialisée en produits innovants «The Nordic Society for Invention and Discovery» viennent de mettre au point un curieux appareil appelé «No More Woof» censé pouvoir décoder le langage d’un chien et le traduire en langage humain. Il s’agit plus exactement d’un casque muni d’un électro-encéphalogramme (EEG), lequel est sensible et réactif aux signaux électriques émis par le cerveau du chien. Une fois placé sur la tête de l’animal, l’engin serait capable de saisir les informations émises par son cerveau sur un ordinateur capable de traduire ses pensées et ces ondes en langage humain. Ainsi, si le chien concerné ressent la soif, la faim ou encore la fatigue, No More Woof captera ses gémissements et en informera le propriétaire via la voix artificielle de l’ordinateur. Un projet plus que sérieux qui attend d’être intégralement financé pour pouvoir être commercialisé en bonne et due forme. Mais, afin de finaliser le produit pour le moins original, le groupe devra récolter 10.000 dollars, soit 7.330 euros, via le site de crowfounding Indiegogo. No More Woof sera proposé en trois modèles différents.

■ Il plante un panneau et trouve l’amour
Il y a quelques mois, Roger-Marc Grenier  avait planté une pancarte dans son jardin afin de trouver son âme sœur. Veuf depuis cinq ans, le nonagénaire libournais y avait indiqué «Cause décès, cherche femme pour vie commune, 70-80 ans avec ou sans voiture. Tél…». Une démarche inhabituelle qui a fini par payer!
En effet, aujourd’hui, cet homme âgé partage sa vie avec Yolande, 86 ans, qui a récemment emménagé chez lui avec ses poules et sa chienne ! Et cela fait un mois et demi que «Yoyo» s’est installée chez Roger-Marc et que le couple coule des jours paisibles. Le Libournais a cependant avoué qu’il aurait préféré que sa campagne soit plus jeune. «Evidemment, elle a un âge assez élevé, on ne peut pas tout avoir, mais elle est très, très bien», a-t-il affirmé dans ce sens. Les deux tourtereaux ont des projets plein la tête. En effet, ils prévoient à l’automne prochain de s’offrir quelques jours de repos dans les Pyrénées.

■ Un vélo en or!
C’est un vélo de luxe particulier qu’a imaginé l’entreprise de design scandinave Aurumania. Le deux-roues en question est en effet en… or 24 carats ! Une armature dorée du guidon jusqu’à la roue arrière. Mais pas seulement ! 600 cristaux de la marque autrichienne Swarovski ont également été incrustés dans ce type de vélos.
L’édition est cependant limitée étant donné que ces engins sont fabriqués à la main et que leur prix n’est pas donné. En effet, un acheteur se l’est procuré pour plus de 80.000 euros. Ayant trop peur de l’abîmer en le sortant en ville, ce dernier a décidé qu’il servirait d’objet décoratif pour son salon.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc