×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marrakech: 30.000 voyageurs en 2005 pour Royal Tours

Par L'Economiste | Edition N°:1858 Le 21/09/2004 | Partager

. Ce TO marocain est installé en France depuis 10 ans . Il investit dès cette année dans l’hôtellerie C’est en grandes pompes, que le tour-operateur Royal Tours a fêté ses 10 ans d’existence sur le marché français le week-end dernier à Marrakech. Dans ses bagages, il a ramené 130 patrons d’agences de voyage et une vingtaine de journalistes français. Il faut dire que l’entreprise a réussi en une année une grande prouesse : une progression de 70%, passant de 14.000 voyageurs à 23.000 dont 5% sont des touristes de golf et 15% pour le balnéaire. Marrakech accapare toutefois la grande partie de cette clientèle. Normal, puisque 60% des touristes français optent pour la cité ocre.D’après les responsables du TO marocain, cette progression a été réalisée grâce à un programme de communication et de promotion qui a été porté à 15 millions de DH. Il a concerné un système de réservation via internet, une brochure étoffée de 132 pages et des insertions publicitaires. “Nous avons aussi investi dans des sièges réservés auprès de RAM en plus d’un contrat programme de promotion conjointement menée avec l’ONMT”, indique Abdelali Chaoui, président du groupe Royal Tours. Le contrat avec l’Office prévoit une progression annuelle de 25%. Pour la prochaine année, le TO table sur une augmentation de 40%. A moyen terme, en 2010, il prévoit d’atteindre 80.000 voyageurs moyen et haut de gamme et dont le revenu est trois fois supérieur à celui du touriste de masse, tient à préciser Chaoui. “Il n’y a pas de secrets: pour développer un portefeuille, il vaut mieux être sur place et défendre la destination”, insiste Chaoui. En Tunisie, par exemple, plus de 15 voyagistes se sont installés en France. “Notre marché naturel est la France, suivi des pays francophones. Un potentiel existe dans d’autres marchés, mais il faudra alors reconvertir l’encadrement dans des organismes comme l’Office ou RAM”Royal Tours a investi dans d’autres pays francophones avec une filiale en Suisse depuis 2 ans et un portefeuille de 7.000 clients. Le TO cible en seconde étape la clientèle belge.En attendant, il compte, dès 2006, proposer une offre complète avec l’intégration de l’hôtellerie: une unité de 185 chambres sur 6 hectares sur la route d’Amzmiz est en chantier. Ce produit cible les familles particulièrement les mères de familles, explique-t-on. Sur place en effet, miniclub et nursery seront aménagés pour décharger les mamans de toutes les corvées. “En plus, la lessive sera offerte à la fin du séjour”.


Carte de visite

Le groupe Royal Tours est une société anonyme au capital de 4.000.000 de DH. Elle a été constituée il y a une vingtaine d’années, à l’initiative d’un ancien cadre RAM, Abdelali Chaoui, avec une agence réceptive Exel Tours à Marrakech. L’entreprise a pris du galon entre-temps et transféré son siège à Paris. Sa brochure est diversifiée avec des formules week-end et aussi des formules longs séjours et des prix d’appel de 4000 DH pour 3 nuits en 5 étoiles (avions compris). Le TO pèse aujourd’hui un portefeuille de 30.000 clients français et suisses. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc