×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Imprimerie El Maârif décroche une double certification

Par L'Economiste | Edition N°:1852 Le 13/09/2004 | Partager

. Elle a été décernée par un organisme marocain et allemand . L’imprimerie revendique environ 35% du marché du livre scolaire L’imprimerie Al Maârif Al Jadida vient d’être certifiée. «Doublement certifiée» tient à préciser Ilham Zhiri, l’une des 3 responsables de l’entreprise. En effet, elle a été la première à décrocher un double titre: national et international. «Nous avons obtenu la certification ISO 9001 version 2000 par l’organisme Allemand TÜV et le marocain Snima». Le périmètre de la certification comprend la conception, l’impression, la finition de livres et tout type d’imprimé, commercial et publicitaire en offset. La démarche qualité, lancée il y a plus d’un an et demi, a été réalisée avec le concours de deux consultants, dans le cadre du programme MEDA qui vise la mise à niveau des entreprises. Pour les responsables de l’entreprise, «cette démarche est une volonté de la direction pour disposer d’un atout supplémentaire», affirme-t-elle.En effet, l’évolution du marché de l’impression incite les professionnels du secteur à se doter de nouveaux outils pour se distinguer. «Sans oublier les défis dictés par l’ouverture du marché», ajoute Zhiri. «Le travail était dur», confie-t-elle. Présente depuis 1982 sur le marché de l’édition, l’imprimerie se tient en deuxième position par rapport à ses concurrents, assure Zhiri. Le livre scolaire demeure la spécialité de la maison, où elle détient 35% de ses parts. «Dans tous marchés confondus, nous sommes parmi les cinq premiers», explique Abdellatif Zhiri, également gérant. Outre le livre scolaire, l’entreprise imprime aussi les livres universitaires, les revues, les périodiques, les brochures et les catalogues. Une activité qui représente 70% de son chiffre d’affaires de l’imprimerie. Cependant, l’entreprise a plusieurs cordes à son arc. «Nous tenons à diversifier nos produits et nos services pour répondre aux besoins de notre clientèle». Pour se démarquer dans cette activité où la concurrence est acharnée et la demande très faible, l’imprimerie s’est fixée des objectifs. Parmi ses priorités, le respect des délais. «C’est une devise à laquelle l’imprimerie s’attache et n’y renonce sous aucun prétexte», affirme Mme Zhiri. La satisfaction des clients est également une valeur porteuse. D’ailleurs, l’entreprise élabore annuellement des enquêtes en direction de ses clients pour mieux comprendre leurs besoins et répondre à leurs demandes. «Nous préparons des formulaires destinés à notre clientèle, appelée à exprimer le degré de satisfaction de nos services», ajoute-t-elle.La politique de l’Imprimerie repose également sur une parfaite adhésion du personnel au mode de management auquel aspire la direction. Dans ce cadre, une formation est dispensée aux employés une fois par an, selon les besoins des services. El Maârif Al Jadida qui emploie environ 90 personnes tient à ce que «chaque personne développe et entretient un esprit de qualité au niveau du poste ou de son département», notent les responsables. Outre la formation continue, l’entreprise a instauré un système baptisé «l’amélioration continue». Une démarche qui consiste à réduire d’une manière permanente les coûts de non qualité «pour parvenir à une réduction de 25%», explique-t-elle. L’entreprise s’appuie également sur des ressources techniques de pointe pour réussir dans ce métier. A cet effet, d’importantes sommes ont été débloquées pour moderniser son parc et acquérir de nouveaux matériels. «Nous investissons continuellement pour actualiser notre outil de travail et ceci presque dans tous les services», fait savoir Zhiri. A. B. A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc