×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Mystérieuse disparition d’ordinateurs dans une école

Par L'Economiste | Edition N°:1865 Le 30/09/2004 | Partager

. Il s’agit de dons de la Fondation Mohammed V à l’école Ibnou TofaïlDes rumeurs persistantes ont circulé ces derniers temps sur le sort qui a été réservé aux dons reçus par l’école Ibnou Tofaïl * et offerts par la Fondation Mohammed V, lors du lancement de l’opération de distribution de cartables et de fournitures scolaires par SM le Roi le 16 septembre. Vols, dérapages, disparition de 4 ordinateurs… Plusieurs versions font “le bonheur” des amateurs des terrasses des cafés de la ville de Fès. Au niveau de l’établissement, le directeur rejette en bloc toutes les accusations. Selon lui, l’école Ibnou Tofaïl a reçu des livres de différents niveaux, cent cartables et un seul ordinateur. “Pour ce qui est des cartables, une soixantaine d’écoliers issus de familles défavorisées en ont profité. En ce qui concerne le PC, on le possède toujours et personne n’a essayé de le prendre”, indique le directeur. L’Economiste n’a pas pu vérifier le nombre d’ordinateurs attribués à cette école ni leur existence effective.Toutefois, mardi dernier, un parent d’élève (une femme) est venu à l’école pour soulever un autre phénomène. C’est celui des cours supplémentaires ou de soutien. La femme, qui s’est présentée à l’école à 10h du matin, voulait faire changer sa fille de classe. Elle est en 6e année du primaire. La raison en est que l’enseignante de français a exigé publiquement de la fille de s’inscrire dans des cours particuliers pour 200 DH par mois, à raison de 2 heures par semaine. “Nous sommes en début d’année, ma fille est brillante, le prof ne l’a même pas testée pour connaître son niveau. Elle l’a désignée au hasard avec d’autres élèves pour se remplir la poche. C’est scandaleux!”, s’indigne la dame. Et d’ajouter entre deux sanglots: “Mon mari n’est qu’un simple artisan. Son travail ne lui rapporte pas beaucoup. Il n’a pas les moyens de couvrir, en plus des frais de la rentrée scolaire de chaque enfant, des charges supplémentaires. Je crains que l’enseignante ne nous fasse du chantage”. Face à ces déclarations, le directeur de l’établissement a essayé de rassurer l’élève et sa maman en leur disant qu’elles n’ont rien à craindre et qu’il allait prendre les mesures nécessaires. La scène s’est déroulée, pendant dix minutes, au beau milieu de la cour de l’école. Cet incident met en lumière des pratiques qui, selon de nombreux témoignages, sont loin d’être des cas isolés. Certains enseignants obligent leurs élèves à s’inscrire aux cours de soutien soi-disant pour combler des lacunes dans certaines matières. Les parents se sentent donc obligés d’inscrire leurs enfants de crainte de voir ces derniers subir des mesures de représailles.Pour l’établissement scolaire Ibnou Tofaïl, les problèmes internes ne sont pas les seuls. Les maux commencent dès l’entrée. Devant la porte de l’établissement, de nombreux marchands ambulants sont installés en un souk improvisé. Ce qui perturbe, depuis un an, les écoliers d’Ibnou Tofaïl et ceux du collège Imam Ali. Les profs de ce dernier avaient même organisé un mouvement de grève l’an dernier pour remédier à la situation mais sans aucun résultat. De notre correspondant, Youness SAÂD ALAMI---------------------------------------------------------- * Inauguré en 1973, cet établissement comprend 20 salles de classes de différents niveaux. Cette année il a accueilli 721 élèves, dont 331 filles, encadrés par 28 instituteurs, outre le staff administratif.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc