×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Le kidnappeur d’un bébé devant la Justice

Par L'Economiste | Edition N°:1861 Le 24/09/2004 | Partager

. L’auteur de l’enlèvement est le cousin de la victime La Cour d’appel d’Agadir examinera bientôt le dossier du kidnappeur d’un bébé. L’auteur du rapt, dénommé Ouçamma Amarouch, âgé de 20 ans, s’apprêtait à recommencer sa classe terminale pour la troisième année consécutive, au lycée Youssef Ben Tachfine dans la capitale du Souss. C’est un véritable drame qu’il a causé au sein de sa famille ces derniers jours en enlevant son cousin Marouan, fils de son oncle maternel Saïd Amarouch. Un forfait commis avec son complice Ahmed Lachgar âgé de 34 ans, propriétaire d’une salle de billard. Lundi dernier, vers midi au quartier Al Qods, devant le domicile familial, ils ont enlevé le bébé. Selon les informations recueillies auprès de la police judiciaire d’Agadir, Ouçamma Amarouch avait tout prémédité et a préparé son forfait avec soin. L’idée du rapt lui était venue après qu’il ait appris au cours d’une conversation que son oncle disposait d’une grosse somme d’argent. Il voulait acheter un terrain. Appâté, l’idée a germé dans son esprit. Il décide alors de louer une voiture, une 206 bleue, et un appartement. C’est là où il a séquestré le bébé. Avec l’aide de son complice, il réclama à son oncle une rançon de 200.000 DH. Mais les éléments de la Sûreté régionale alertés deux heures après l’enlèvement ont vite compris que le ravisseur ne pouvait être que de la famille. Quelques heures ont suffi pour que l’inculpé passe aux aveux. Le bambin a pu retrouver ses parents en fin d’après-midi. L’enfant avait été relâché par Lachgar. Ce dernier n’ayant plus de nouvelles de son acolyte depuis quelques heures décide de se “débarrasser” du bébé. C’est une femme qui l’a retrouvé en pleurs dans une rue et l’a remis au cinquième arrondissement de police. Les auteurs du kidnapping risquent gros. Ils sont poursuivis entre autres pour enlèvement d’enfant et séquestration accompagnés d’une demande de rançon sans oublier association de malfaiteurs. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc