×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:6113 Le 13/10/2021 | Partager

■ CDG Développement/FSJES de Rabat-Agdal: Lancement du système de formations en alternance
Dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention de partenariat stratégique, conclue en avril dernier entre CDG Développement et la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales (FSJES) de Rabat-Agdal, une cérémonie de lancement officiel du système de formations en alternance au profit des étudiants les plus méritants s’est tenue au siège de la holding CDG Développement. Cet accord de partenariat bilatéral a pour objectif de «promouvoir la recherche et le développement (R&D) et de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes lauréats. Il concrétise le souhait des deux parties de mettre en commun leurs ressources matérielles et humaines pour soutenir le savoir», selon un communiqué conjoint.
Il s’agit d’une nouvelle génération de partenariat entre le monde académique et le tissu productif qui considère l’alternance des formations comme un des leviers d’accès les plus efficaces pour intégrer le monde professionnel.
Un premier groupe d’étudiants, parmi les plus méritants, préparent leur mémoire de master toutes filières confondues, en alternance entre la Faculté de Droit de Rabat et CDG Développement et ses filiales. Tout en poursuivant leurs cursus et la préparation de leur mémoire de fin d’études sous la conduite de leurs professeurs et encadrants, les étudiants enrichissent ainsi leur recherche théorique par l’expérience professionnelle.

■ Sécurité alimentaire: Le Maroc appelle à une action mondiale solidaire
Le Maroc a appelé, lundi, à une action mondiale basée sur les principes de la solidarité humaine et du multilatéralisme pour accélérer la reprise post-Covid. Intervenant à l’ouverture de la 49ème session du Comité de la sécurité alimentaire (CSA), qui se tient du 11 au 14 octobre à Rome, l’ambassadeur du Maroc Youssef Balla a souligné que «la gestion de la phase post pandémie nécessite une action mondiale basée sur les principes de la solidarité humaine et du multilatéralisme pour une reprise rapide, notamment en matière de sécurité alimentaire et de nutrition».
La sécurité alimentaire, placée au cœur du modèle de développement du Royaume et de son action diplomatique, est considérée comme un intérêt stratégique prioritaire pour le pays, a-t-il dit, passant en revue les actions entreprises par le Maroc dans ce domaine aux niveau national et multilatéral.  Le diplomate marocain a appelé dans ce contexte à agir d’une manière solidaire à transformer cette crise en un élan pour atteindre les ODD d’ici 2030 et à s’appuyer sur l’expérience du CSA et de son groupe d’experts. La pandémie a aggravé davantage la problématique de la sécurité alimentaire et la nutrition dans le continent africain, a averti l’ambassadeur, exhortant à faire preuve de davantage de solidarité et d’appuyer les pays en développement, notamment en Afrique, grâce à des mécanismes innovants pour soutenir les populations vulnérables.

■ Voiture électrique: Le Maroc un laboratoire à ciel ouvert
Des étudiants ingénieurs d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas… participent au Solar Challenge. Cet événement se tient tous les deux ans en Australie. L’édition 2021 a été exceptionnellement organisée au Maroc à cause notamment des contraintes de la covid-19.
Des participants ont ainsi effectué, le 12 octobre à l’aéroport de Tit Mellil aux environs de Casablanca, des essais avec des voitures électriques. Ces étudiants en ingénierie relèvent de l’université de Twent en Hollande. Solar Challenge qui dure depuis une dizaine de jours va prendre fin le 29 octobre à Agadir. Une course d’automobiles électriques prendra le départ à partir de cette ville.o

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite