×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Frontière de Sebta: A quand la réouverture?

Par Ali ABJIOU | Edition N°:6110 Le 08/10/2021 | Partager
L'Espagne avance le 10 octobre, silence radio des autorités marocaines
Une frontière intelligente mise en place des deux côtés attend le OK
Bâtiments modernes, passages inspirés des terminaux d’aéroport, contrôle serré en matière d’identité et de marchandises

Pendant ces 2 années de fermeture, tant les autorités marocaines qu'espagnoles n'ont pas chômé. Elles ont mis à profit cette période pour revoir toute l'infrastructure de Bab Sebta, qui ne se prêtait plus vraiment à un trafic aussi dense et diversifié.

sebta-frontiere-010.jpg

Bab Sebta, vide, désespérément vide… (Ph El Faro de Ceuta)

Si réouverture il devait y avoir prochainement, la future frontière ne ressemblera plus à celle d’avant. Il s'agira de bâtiments plus modernes, avec un passage inspiré des terminaux d’aéroport et surtout avec un contrôle plus serré en matière d’identité et de marchandises, à l’image des frontières terrestres et maritimes avec le reste des pays.

Pour l'heure et malgré les nombreux appels du pied côté espagnol, Bab Sebta, reste désespérément fermée. C'est le silence radio du côté des autorités marocaines qui ne montrent aucun signe relatif à une prochaine réouverture de cette frontière, fermée en août 2019, 6 mois avant la déclaration de la pandémie et des conséquences qui s’en sont suivies.

Parmi les causes probables, la difficulté à gérer une réouverture pendant la crise sanitaire et les craintes d’une transmission non contrôlée de la maladie qui s’ajoutent aux soucis en matière de trafic et de contrebande. Dans ce dernier cas de figure, l’affaire est tranchée. Il est peu réaliste que le Maroc puisse opérer un retour en arrière après que la situation à Fnideq, capitale de la contrebande malgré elle, ait entamé sa reconversion.

Après la grogne sociale en début d’année, d’importants efforts ont été consentis pour débloquer l’économie locale et pour reconvertir les anciennes et anciens travailleurs de la frontière.
Du côté espagnol, l’espoir est toujours là. Depuis plusieurs jours, des rumeurs font état de la réouverture de la frontière dès ce 10 octobre.

Pour les Sebtaouis, il y va de la survie de toute l’économie de la ville, basée sur le tourisme de shopping, le commerce de pacotille et de la friperie. Sebta a traversé, ces deux dernières années, les pires moments de son histoire, depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc et l'arrivée brutale de la pandémie, mettant à plat les ressources de la ville.

La réouverture permettrait de revigorer l'activité des commerces qui ne travaillaient qu’avec le Maroc et dont une partie a baissé le rideau. L’Espagne avait d’ailleurs fortement investi pour permettre la réouverture du passage avec la mise en place d’une frontière intelligente permettant d'identifier les passeurs, surtout ceux sans passeport et à l'origine de tracas des deux côtés de Bab Sebta.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite