×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5877 Le 03/11/2020 | Partager

■ Des chaussons en cuir anti-Macron
Dans son petit atelier de Ramallah, en Cisjordanie occupée, Imad Mohammed fabrique des chaussons en cuir ornés d'inscriptions en calligraphie arabe. Mais celles-ci sont davantage là pour convoyer un message politique que pour embellir le pied: elles indiquent «Donald Trump» et «Macron». Le petit homme moustachu a beaucoup de griefs contre les présidents américain et français, qu'il accuse de s'en prendre à son peuple et à l'islam. Il a d'abord lancé sa gamme anti-Trump après le transfert, en mai 2018, de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, une décision jugée inacceptable par les Palestiniens qui souhaitent faire de Jérusalem-Est leur capitale et qui boycottent depuis l'administration américaine. Cette semaine, il a étoffé sa collection en ajoutant des souliers au nom d'Emmanuel Macron, qui s'est attiré les foudres de certains musulmans à travers le monde pour avoir vivement défendu la liberté de caricaturer le prophète Mahomet. «Macron, pourquoi as-tu insulté un prophète mort il y a 1.500 ans?», interroge le chausseur qui exige des excuses, non pas pour lui personnellement mais pour «(son) peuple».
Des excuses, les clients américains et français sont d'ailleurs invités à en formuler avant d'entrer dans la boutique où s'empilent les boîtes à chaussures.

■ Un bus géant qui chevauche les glaciers
Sur les neiges éternelles du Langjökull, un bus géant balade ses passagers jusqu'à 60 km/heure sur le deuxième plus grand glacier d'Islande, dont les scientifiques prédisent la disparition quasi-totale d'ici la fin du siècle. Sa carrosserie rouge longue de quinze mètres et ses huit roues motrices aux pneus larges de deux mètres arpentent une partie des 844 km2 multicentenaires de la calotte glacière, à l'ouest des hautes terres d'Islande. À son point culminant, à quelque 1.400 mètres d'altitude, la vue est imprenable sur les sommets plats des monts enneigés dont l'Ok, ex-Okjökull, premier glacier d'Islande déclaré officiellement disparu en 2014 sous l'effet du réchauffement.
En ce jour d'octobre, le bus fait filer ses trente tonnes jusqu'à 60 km/h sur la poudreuse, grâce aux 850 chevaux sous le capot et à un ingénieux système de dépressurisation des pneus. Et franchit des crevasses larges de trois mètres. Un couple d'Italiens, parmi les rares voyageurs à avoir bravé le double test du Covid-19 et les cinq jours de quarantaine à l'arrivée, pose ses pieds sur un glacier pour la première fois. «C'est vraiment émouvant... toucher quelque chose d'aussi vieux, on se sent tellement en contact avec la terre», témoigne Rossella Greco, 30 ans. Le Langjökull s'est formé il y a environ 2.500 ans et ses glaces les plus vieilles auraient cinq siècles, selon les glaciologues.

 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc