×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Tanger veut valoriser ses déchets inertes

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5761 Le 14/05/2020 | Partager
Issus de la construction et des BTP, ni polluants ni modifiables chimiquement
Une plateforme de collecte, traitement et valorisation lancée par la mairie
Un service communal qui sera érigé en gestion déléguée

La mairie de Tanger vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour le traitement et la valorisation de ses déchets inertes. Il s’agit pour elle de rechercher des acteurs réputés dans le domaine pour l’accompagner dans la mise en place de ce service communal.

tanger-dechets-inertes-061.jpg

Les déchets inertes, essentiellement issus de la construction sont devenus une source de pollution de plus en plus pesante avec le développement du secteur immobilier à Tanger (Ph. Adam)

Le projet vient en renfort de celui de la future décharge et du centre de tri et de valorisation des déchets ménagers. Les déchets inertes sont composés d’éléments qui ne subissent pas de modification chimique, physique ou biologique. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne détériorent pas les éléments avec lesquels ils entrent en contact.

Il s’agit essentiellement de béton, sable et autres déchets de construction ne contenant pas de matières polluantes ou dangereuses, etc. L’idée est de pouvoir les traiter et les valoriser.

Pour la mairie, promoteur du projet, il s’agit de mettre en place une plateforme de traitement et de valorisation de ces déchets qui serait épaulée par un service de collecte. Le site devrait comprendre une zone de tri une autre de stockage et un concasseur pour traiter les gros éléments comme les grandes pierres.

Le candidat retenu aura aussi à assurer la vente du produit final qui pourrait, essentiellement être utilisé dans le BTP. Le service sera géré dans le cadre de la gestion déléguée sur une durée minimale de 15 ans. Le contrat de gestion comprendra le financement, la construction, l’équipement mais aussi la gestion et l’exploitation de ce service communal.

A noter que ces déchets sont devenus de plus en plus importants avec le développement du secteur du bâtiment et de l’immobilier à Tanger. Leur réutilisation permettra de résoudre les problèmes des chantiers qui ne savaient pas comment se débarrasser de ces déchets et d’alléger la pression sur l’environnement en réduisant l’utilisation de sable.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc