×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Tribune

Urgence sanitaire: Quelle communication en santé?

Par Amal BOURQUIA | Edition N°:5756 Le 07/05/2020 | Partager

Amal Bourquia est professeur de néphrologie et dialyse, experte en éthique et communication médicales. Elle est également présidente de l’Association marocaine de lutte contre les maladies rénales (Ph. AB)

LA crise sanitaire est une situation instable de danger ou de difficulté extrême et comporte souvent une incertitude quant aux conséquences épidémiques. Pour répondre à la crise sanitaire provoquée par la pandémie du Covid-19, l’Etat marocain a déclaré un état d'urgence sanitaire sur tout le territoire national. Au moment de la survenue de cet état, les responsables de la santé doivent être prêts à agir mais aussi à communiquer.

■ Qualité de la communication

Il faut souligner l’importance d’une communication précoce sur les risques sanitaires soudain et l’action menée par les pouvoirs publics pour faire face à ces risques. L’absence d’information et la dissimulation des risques peuvent engendrer de l’anxiété, de la confusion et même une perte de confiance de la part de la population. La stratégie de communication reposera sur des informations fiables visant à faire connaître les risques sanitaires à la population et d’expliquer clairement ce que l’on sait et ce que l’on ne sait pas. Tout ceci en vue d’accroître l’acceptation par la population de mesures préventives, telles que le confinement et de certains achats tels que les masques et les gels, et d’éviter toute panique en rassurant sur les mesures prises pour faire face aux risques. Il est difficile de concilier l’information sur les risques sanitaires et la nécessité de rassurer la population sur le système de santé qui s’adapte pour faire face au danger. Une communication réalisée de façon anticipée par les médias et les réseaux sociaux et autres peut aider à atteindre ces objectifs. Elle doit aider à protéger la population et à réduire la propagation géographique, tout en protégeant le système de santé tout en limitant au maximum.

■ Importance de la communication

el-youbi-covid-056.jpg

La communication exerce une influence directe sur la tournure que peuvent prendre les événements. D’ailleurs dans le domaine de la santé, l’urgence sanitaire et la communication sont étroitement liées et la gestion des crises sanitaires risque parfois d’être source de confusion et d’inquiétude et même susciter la méfiance. La communication peut encourager des comportements qui contribuent à maîtriser la situation et un silence peut attiser les craintes et ébranler la confiance de l’opinion publique. Les médias peuvent contribuer à la genèse de ces émotions et des problèmes de communication joueraient un rôle considérable en cas de crise. Il est donc important d’adopter une démarche préventive et informer le public dès que la crise se présente, ce qui peut calmer la population. Par ailleurs, l’inquiétude que peuvent véhiculer les médias peut être utile et participer à la prise de conscience du risque et donc faciliter l’acceptation des mesures de gestion.

■ Rôle des experts

covids-19-056.jpg

Le sens de la communication peut être double, et faire impliquer les décideurs et les experts d’un côté et le public de l’autre. Les sujets tournent autour de la nature, de la gravité ou de l’acceptabilité des risques. Les avis des scientifiques peuvent diverger quant à la cause, les mécanismes du problème et les moyens d’y faire face ce qui peut dérouter l’opinion publique. C’est pour cela qu’il faudrait d’abord décider de ce qu’il y a lieu de faire et ensuite de communiquer. Le danger est qu’à travers des médias, l’inquiétude peut vite alimenter des préjugés. Certes les experts scientifiques doivent communiquer pendant la crise tout en étant prudent et en respectant les règles déontologiques et éthiques qui s’imposent. La pandémie a certes pris de court les experts et les revues scientifiques ne pouvaient pas suivre le même rythme que les télévisions, les radios et les quotidiens. La presse professionnelle ne disposait pas encore de données scientifiques publiables et ne pouvaient pas encore assurer une diffusion des connaissances médicales. Les déclarations scientifiques peuvent différer de celles des décideurs, une attention toute particulière doit être donnée à la communication pour décider de ce qu’il convient de diffuser aux niveaux politique et scientifique. Il est nécessaire de parler d’une seule voix, les scientifiques doivent jouer un rôle d’appui mais ne doivent pas parler au nom des autorités sanitaires.

■ Les moyens d’information

reseaux-sociaux-056.jpg

Les stratégies de communication de crise varient en fonction des destinataires, tels que la population, les professionnels de santé et les parties prenantes dans le système de soins de santé.  La population générale comprend et perçoit les risques d’une manière très différente des professionnels de santé, les stratégies de communication doivent tenir compte de ces différences. Les conférences de presse destinées aux citoyens sont nécessaires, autant que des conseils aux professionnels de santé et à la société médicale. Une coordination avec les différents professionnels des secteurs concernés est nécessaire. La communication doit aussi donner des informations sur ce que peuvent faire la population et les professionnels pour remédier à la situation.
Diffuser et expliquer des mesures complexes en urgence est difficile. Surtout avec le caractère inconnu de l’agent causal et de son mode de contagion, mais aussi du flux très important de la population de notre monde moderne l’épidémie se répandit particulièrement vite. Le partage en temps réel des données épidémiologiques et la diffusion immédiate des mesures validées deviennent un moyen de lutte contre l’épidémie. Leur diffusion auprès des médias contribua à la lutte contre la contagion et la communication prend le statut de véritable outil de lutte contre l’épidémie.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement@leconomiste.com
    mareaction@leconomiste.com
    redaction@leconomiste.com
    publicite@leconomiste.com
    communication@leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc